Publicité

Après une menace de « grève militante », Julien Bayou démissionne du parti Les Écologistes

Accusé de harcèlement moral par son ancienne compagne, Julien Bayou démissionne du parti Les Écologistes (anciennement EELV). Des militants écologistes réclamaient sa suspension à l’Assemblée nationale, menaçant de faire grève.

L’affaire Julien Bayou serait-elle arrivée à son épilogue ? Devant l’émoi que suscitait son maintien, le député écologiste a démissionné du parti EELV, selon les informations de Franceinfo. Dans la matinée, il avait déjà quitté le groupe du parti écologiste à l’Assemblée nationale. Dans un communiqué, des députés écologistes félicitaient récemment la prise de parole de l’ex-compagne de la figure écologiste, Anaïs Leleux, affirmant notamment à plusieurs reprises croire les révélations de violences psychologiques à son égard de la part de l’ancien leader du parti français Europe Écologie les Verts (devenu Les Écologistes).

Maintenu au sein du parti une semaine plus tôt

Début mars, la militante féministe avait annoncé avoir porté plainte pour harcèlement moral et abus de faiblesse, poussant Julien Bayou à se mettre en retrait de sa formation politique. Elle affirmait sa volonté de faire de cette séquence « le procès féministe du siècle ». En fin de semaine dernière, les députés écologistes ont voté « pour » ou « contre » sa suspension du groupe. Une majorité de 60 % des effectifs était nécessaire pour suspendre officiellement le député de Paris, mais le résultat n’a pas été atteint lors de ce scrutin. Dans les rangs du parti, la nouvelle n’a pas été bien reçue.

L’attente d’un « acte politique fort »

Près de 80 adhérents et cadres régionaux ont donc appelé, samedi 30 mars,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi