Publicité

Après la plainte de Judith Godrèche, le réalisateur Benoît Jacquot visé par de nouvelles accusations

Dans un article du « Monde » paru ce jeudi 8 février, plusieurs actrices dénoncent des faits de violences et de harcèlement sexuel de la part du réalisateur Benoît Jacquot. Des témoignages qui font écho au récit de Judith Godrèche.

« Vous pensez que d’autres que vous ont vécu ce que vous avez vécu ? » Sur France Inter, Sonia Devillers interroge ce jeudi 8 février Judith Godrèche, en référence à la relation d’emprise que lui a imposé Benoît Jacquot. Sans esquisser un doute, l’actrice et réalisatrice répond : « Bien sûr. Je le pense et je le sais. » Le journal « Le Monde » vient de publier de nouveaux témoignages. Quatre actrices dénoncent des faits de violences de la part du réalisateur.

Lire aussi >> #MeToo dans le cinéma : Judith Godrèche revient pour la première fois sur sa relation à 14 ans avec un réalisateur de 40

À commencer par Julia Roy. La comédienne a 23 ans lorsqu’elle rencontre en 2013 Benoît Jacquot, alors âgé de 66 ans. Julia Roy décrit une relation faite de violences physiques et de harcèlement sexuel, qui prend pourtant au départ la forme d’une amitié professionnelle. « Dans une chambre d’hôtel dans l’Algarve au Portugal, il se met à m’insulter, à me traiter de pute et de salope », se rappelle l’actrice à propos du tournage du film « À jamais », en 2015.

Comme pour Judith Godrèche, Benoît Jacquot contrôle la nourriture et la façon de s’habiller de Julia Roy. Le réalisateur est souvent violent. Il y a les verres d’eau qui lancent, les chaises qu’ils jettent et les coups de pied qu’ils donnent. « J’ai été diagnostiquée comme atteinte d’un syndrome de stress post-traumatique », appuie Julia Roy. Interrogé...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi