Après Scarlett Johansson, Emma Stone et Emily Blunt pourraient aussi porter plainte contre Disney

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après la plainte de Scarlett Johansson contre Disney, Emma Stone et Emily Blunt estimeraient elles aussi que le géant d’Hollywood a rompu leur contrat et pourraient également attaquer la firme en justice.

Il y a quelques jours, Scarlett Johansson portait plainte contre Disney après que l’entreprise a rompu les termes de son contrat pour le film « Black Widow ». La raison de cette attaque en justice ? La société aurait assuré à l’actrice que le film ne sortirait qu’en salles, avant de le diffuser sur sa plateforme de streaming, Disney+. Un manquement à leur accord préalable, qui lui aurait couté près de 50 millions de dollars de bénéfices sur le pourcentage qu’elle devait initialement toucher. Et d’après les informations dévoilées par Matt Belloni, le rédacteur en chef de « The Hollywood Reporter », d’autres stars hollywoodiennes pourraient prendre la même décision que l’héroïne d'« Avengers »

Lire aussi: Fan de cinéma ? Devenez jurée du Grand Prix Cinéma ELLE, les 17, 18 et 19 septembre 2021. 

Emma Stone considère de porter plainte

Comme « Black Widow », le film « Cruella » s’est vu diffusé en salles aussi bien qu’en streaming. Une réponse de Disney face à la pandémie de Covid, qui a grandement affecté ses recettes au cinéma. Scarlett Johansson ne serait donc pas la seule actrice à avoir perdu beaucoup d’argent dans l’affaire. A l’affiche du prequel des « 101 Dalmatiens », Emma Stone envisagerait également de porter plainte contre le géant de la production. « Elle serait en train d'étudier ses options », écrit le journaliste américain dans sa newsletter « What I'm Hearing... ». C’est aussi le cas de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles