Comment arrêter le hoquet ? 9 astuces qui fonctionnent

Pexels / Andrea Piacquadio

Par quoi est causé le hoquet ? Et quelles sont les astuces pour l’arrêter ?

Le hoquet est un phénomène provoquant un tressautement répétitif du diaphragme (la cloison qui sépare l’abdomen du thorax), à cause de l’irritation du nerf phrénique. Bien qu’inconfortable, il s’agit là d’un mal bénin, qui passe généralement simplement grâce à quelques astuces.

Lorsque l’on a le hoquet, le diaphragme se contracte de façon involontaire, régulière et spontanée. Cela provoque des expulsions d’air, émettant un son caractéristique : hic !

Le hoquet est parfois douloureux, et souvent désagréable. La fréquence des expulsions involontaires d’air peut aller de 4 à 60 fois par minute.

Le hoquet peut être provoqué par un repas très copieux, épicé, ou pris trop rapidement. Mais cela peut aussi venir d’une ingestion d’air en mâchant un chewing-gum, en mangeant la bouche ouverte, ou encore en consommant des boissons gazeuses. Cela peut aussi être causé par de l’alcool, ou une irritation de l’œsophage (reflux gastro-œsophagien). Enfin, le stress peut également être une cause du hoquet.

Plus rarement, le hoquet peut être causé par un ulcère, des maladies du pharynx ou du larynx, une hernie hiatale, une pleurésie, une compression du nerf phrénique, la prise d’un médicament (corticoïdes, antibiotiques, opiacés, etc.), une intoxication ou encore une infection.

Le hoquet est fréquent chez les enfants, particulièrement après une tétée ou un biberon. Aider son bébé à faire son rot peut être une manière de l’éviter. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite