Publicité

Asthme chez l’enfant : la qualité de l’air des salles de classe pointée du doigt par Santé Publique France

Quelle est la qualité de l’air dans les salles de classe ? Santé Publique France publie pour la première fois une enquête pour analyser les conséquences sur la santé de la pollution de l’air dans les salles de classes des écoles élémentaires. Leurs résultats sont sans appel. Ils estiment que “plusieurs dizaines de milliers de cas d’asthme chez les enfants de 6 à 11 ans seraient évitables chaque année en France”. Pour ce faire, il faudrait “une réduction des expositions au formaldéhyde et aux moisissures dans les salles de classe”.

Pour rappel, selon l'Assurance maladie, l’asthme “est une maladie chronique, caractérisée par une inflammation (ou irritation) des bronches, qui se manifeste par des crises”. Santé Publique France estime une réduction des expositions au formaldéhyde et aux moisissures dans les salles de classe pourrait éviter près de 30.000 cas d’asthme chez les enfants de 6 à 11 ans.

De précédents travaux de recherches se sont penchés sur la qualité de l’air dans les établissements scolaires, estimant que les enfants sont exposés à différents polluants de l’air. Parmi les causes possibles, on retrouve les “sources d’émissions classiques des environnements intérieurs”, mais aussi la densité d’élèves, le mobilier ou les substances issues des fournitures scolaires. Selon les données publiées par l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI), différents polluants sont présents dans l’air des classes. De plus, les enfants sont particulièrement sensibles, leur système (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite