Asthme professionnel : définition, diagnostic, symptômes, prise en charge

IStock/AntonioGuillem

Maladie respiratoire chronique qui touche près de 4 millions de personnes en France, l’asthme affiche de multiples causes. Il est qualifié d’asthme professionnel dès lors que les facteurs considérés comme déclenchants ou aggravants proviennent de l’environnement de travail. Comment cette forme d’asthme spécifique est-elle diagnostiquée ? Fait-elle l’objet d’une prise en charge particulière ?

Selon Santé publique France, 15 à 20 % des asthmes chez l’adulte auraient une origine professionnelle… Des statistiques qui en disent long sur l’impact du milieu professionnel au niveau de la santé respiratoire des travailleurs. L’asthme professionnel se manifeste par une inflammation des voies aériennes, une hyperréactivité bronchique et une obstruction bronchique d’intensité variable, engendrées par l’activité professionnelle. Il existe toutefois plusieurs formes d’asthmes liés au travail (selon l’Assurance maladie) :

Tout comme l’asthme touchant la population générale, l’asthme d’origine professionnelle survient principalement sous la forme de crises. Caractérisées par une dyspnée, celles-ci résultent d’une inflammation des bronches. En se contractant, les muscles lisses bronchiques entravent le passage de l’air, tandis que les muqueuses qui tapissent les bronches vont sécréter du mucus en excès. Concomitants, ces deux mécanismes vont être à l’origine d’une gêne respiratoire à laquelle pourront être associés d’autres signes cliniques tels que :

Les crises d’asthme professionnel présentent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite