Publicité

Attachement anxieux : comment savoir si j’en souffre et quel impact sur le couple ?

Chaque être humain vit les relations humaines à sa manière. D’après le psychologue John Bowiby, quatre styles d’attachement nous distinguent : l’attachement secure, l’attachement évitant, l’attachement craintif-évitant et l’attachement anxieux. Ce dernier se caractérise par une peur de l’abandon et une certaine proximité avec l’autre pour apaiser son anxiété. En effet, des études ont prouvé que les adultes qui en souffrent ont généralement une faible estime d’eux-mêmes, une insatisfaction relationnelle plus élevée et connaissent beaucoup de conflits. Lorsque l’on en souffre, comment réagir et préserver son couple ? Laetitia Bluteau, psychologue clinicienne et thérapeute, nous guide.

Pour comprendre d’où vient l’attachement anxieux, il faut revenir aux premières années d’une vie et aux liens entretenus avec les parents. "C’est un mode relationnel qui se met en place dans un contexte particulier dans lequel la figure d’attachement principale a de l’anxiété, de la difficulté à se séparer de son enfant et de le laisser explorer", explique Laetitia Bluteau. Certains ont en effet du mal à laisser leur progéniture partir, les garde près d’eux et les utilisent comme une source de réconfort. Cette anxiété de l’attachement est donc apprise par le bébé au fil de sa vie.

En grandissant, cet attachement se déclinera en schémas de pensée. "Par exemple, si ma mère est très anxieuse, que j’ai un petit rhume et que cela prend des proportions incroyables, je vais avoir de l’anxiété qui va se créer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite