Attentats du 13 novembre : ce qu’il faut retenir du verdict

Mercredi 8 septembre 2021 s'ouvrait le procès des attentats du 13 novembre 2015. Un procès très attendu par de nombreux Français, toujours marqués par ces terribles événements. En effet, cette tragique soirée reste encore dans les mémoires des habitants de l’Hexagone, presque six ans après. Durant cette tragique soirée, un commando meurtrier a semé la terreur dans les rues de Paris. Tout a commencé aux alentours de 21 h 20, au Stade de France. Les premières détonations sont entendues à l'extérieur. Cette attaque fera un mort et une dizaine de blessés. Trois terroristes ont tenté de s'introduire dans le stade, en vain. Quelques minutes après, à 21h25, ce sont les rues de Paris du 10e et du 11e arrondissement qui ont été visées et plus précisément les bars de La belle équipe, Le petit Cambodge et du Carillon. Et puis le Bataclan bien sûr. Une série d'attentats qui a en tout fait 131 morts et plus de 400 blessés. De ce commando terrible ressort un seul survivant : Salah Abdeslam, arrêté quelques jours après en Belgique.

De nombreux regards étaient donc tournés vers Salah Abdeslam durant ces presque 10 mois de procès. Et tous n’attendaient qu’une chose, les explications du commanditaire de ces attentats, afin de comprendre ce qui a pu lui passer par la tête. Malheureusement, ces derniers n’auront pas forcément les réponses souhaitées. Salah Abdeslam n’a fait qu’insister sur le fait qu’il n’avait "tué personne" : "Je tenais à dire aujourd'hui que je n'ai tué personne, et que je n'ai (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles