Au cœur de la démission de Caroline Cayeux, cet immeuble cossu à Paris

Caroline Cayeux, ministre déléguée aux Collectivités territoriales, a préféré démissioner le 28 novembre pour une déclaration de patrimoine jugée sous évaluée par la HATVP.
montage photos AFP Caroline Cayeux, ministre déléguée aux Collectivités territoriales, a préféré démissioner le 28 novembre pour une déclaration de patrimoine jugée sous évaluée par la HATVP.

L’ex ministre déléguée aux Collectivités territoriales a « sous évalué » la valeur de cet immeuble haussmannien place de l’Alma, et de terrains de chasse en Sologne.

POLITIQUE - Magnifique immeuble haussmannien d’environ 500 m2, au numéro 1 de la place de l’Alma, situé à deux pas de la tour Eiffel. Ce petit bijou immobilier est l’objet du contentieux entre Caroline Cayeux et la Haute autorité sur la transparence de la vie publique (HATVP), révèle ce mardi 29 novembre le quotidien Courrier Picard, contentieux qui a poussé la ministre déléguée aux Collectivités territoriales à quitter son poste lundi matin. Son portefeuille a été repris par sa collègue chargée de la Ruralité, Dominique Faure.

Le président Emmanuel Macron a mis fin, « sur sa demande », aux fonctions de la ministre, a annoncé l’Élysée lundi. Caroline Cayeux a démissionné pour une déclaration de patrimoine jugée « sous-évaluée » par la HATVP.

« On n’est pas responsable de ce qu’on hérite »

« Suite à ma déclaration de patrimoine, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique m’a indiqué qu’elle l’estimait sous-évaluée », a déclaré la ministre démissionnaire dans un communiqué partagé sur Twitter quelques heures après son départ. Elle ajoute qu’il lui a « semblé préférable de démissionner afin de ne pas gêner l’action du gouvernement », sans jamais préciser les biens dénoncés par l’autorité de contrôle.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

D’après le Courrier Picard, Caroline Cayeux, riche héritière de la dynastie Panhard, le constructeur automobile, et fille du docteur Pierre Fournier, directeur d’un laboratoire pharmaceutique, a minoré la valeur de son immeuble haussmannien à Paris mais également de terrains de chasse en Sologne. Des informations confirmées au Monde par le cabinet de l’ex-ministre. « On n’est pas responsable de ce qu’on hérite », l’a défendu un collaborateur dans les colonnes du quotidien du soir.

Toujours selon le quotidien régional, l’immeuble parisien, situé dans un quartier « où le prix du mètre carré flirte avec les 20 000 € », « appartient à Caroline Cayeux (à hauteur de 99 %) et à sa sœur depuis plusieurs générations ».

Une déclaration de patrimoine confidentielle

La Haute Autorité ne rendra pas publique la déclaration de patrimoine de Caroline Cayeux, car « conformément à la loi, les déclarations d’un membre du gouvernement ayant quitté ses fonctions ne peuvent plus être rendues publiques », précise l’institution. L’ex-ministre devra en revanche transmettre une déclaration d’intérêts et de patrimoine révisée dans les deux mois, qui sera, elle, publiée.

L’ancienne maire de Beauvais (Oise) avait déjà suscité la polémique en juillet lorsqu’elle avait cherché à justifier des propos datant de 2013, au sujet du mariage pour tous et de l’adoption pour les couples de même sexe. Il y a neuf ans, elle avait qualifié ces évolutions de « réforme de caprice et de dessein qui va contre la nature ». En juillet dernier, juste après son arrivée au gouvernement, Caroline Cayeux avait commenté : « Je maintiens évidemment mes propos. Mais j’ai toujours dit que la loi, si elle était votée, je l’appliquerais ».

« Je dois vous dire quand même, j’ai beaucoup d’amis parmi ces gens-là. Franchement, c’est un mauvais procès qu’on me fait et ça m’a beaucoup contrariée », avait-elle ajouté, pensant rattraper ses premières déclarations. Face au tollé suscité par l’expression « ces gens-là », en référence aux couples de même sexe, Caroline Cayeux avait ensuite déclaré « regretter » des propos passés « stupides et maladroits ».

VIDÉO - La démission de Caroline Cayeux "arrangeait tout le monde"

À voir également sur Le HuffPost :

 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi

Coupe du monde : Avec son maillot des Bleus, Fabien Roussel avait un message

Macron aux États-Unis : avec qui et comment va se dérouler la visite d’État