Publicité

Et si avoir une peau d’alien était la prochaine tendance maquillage de 2024 ?

La célèbre make-up artist Pat McGrath nous révèle les dessous du maquillage Haute Couture du défilé Schiaparelli. Zoom sur un glow venu d’ailleurs.

Une invitation au voyage, l’exploration d’un autre monde. Voici ce que nous proposait Daniel Roseberry pour l’ouverture de bal de cette nouvelle semaine de la mode. Lundi 22 septembre, Schiaparelli nous donnait rendez-vous, à 10 heures précises, au Petit Palais, dans le 8ème arrondissement de la capitale, pour un voyage astral. Si les invités triés sur le volet avaient les pieds sur Terre, leur regard (et leur esprit), lui, était bel et bien, tourné vers le ciel. Tel une œuvre de 7èmeart, le défilé « Schiapar-Aliens » – sur fond de bandes originales – faisait évoluer des silhouettes aussi grandioses que célestes. Côté beauté, qui d’autre que la make-up artist des stars Pat Mcgrath pour sublimer les acteurs du show et jouer le jeu du surnaturel. Rencontrée en coulisses quelques heures avant le show, elle nous a livré les secrets de cette mise en beauté exceptionnelle.

Une mise en beauté inspirée d’ailleurs

Se sont présentées à tous, des créatures "aux visages sculptés par la lumière et la brillance" aux allures si célestes qu’elles en devenaient surnaturelles. Toute trace de pilosité était atténuée par la méthode du bleaching, autrement dit par la décoloration des sourcils afin de laisser le teint prendre le dessus. Ainsi, les traits des mannequins se sont peu à peu adoucis sous l’effet du Duo Skin Fetish, signé Pat Mcgrath, un produit de maquillage combinant enlumineur et baume à lèvres, appliqué sur les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi