Publicité

Nous avons vu « Creation of Gods », le blockbuster du Nouvel an chinois

C’est une nouvelle manière de distribuer les films comme des évènements. À l’occasion du Nouvel an chinois - nous célébrons l’année du Dragon -, le public peut découvrir sur grand écran ce week-end le blockbuster chinois « Creation of Gods 1 : Kingdom of Storms » de Wuershan, premier volet d’une trilogie aux moyens colossaux, avec une préparation de neuf années, une équipe de 8000 personnes (!) et un tournage de 438 jours répartis 18 mois. Le dossier de presse indique aussi que 1500 personnes ont oeuvré à la postproduction et aux effets spéciaux.

À lire aussi « Godzilla Minus One » : nous avons affronté le monstre dans son antre de Tokyo

Un studio de 30 000 m² a même été spécialement construit pour le film. Si le budget n’a pas été communiqué, les recettes semblent avoir suivi avec déjà 372 millions de dollars amassés au box-office, ce qui le place en 15ᵉ position dans le classement mondial pour l’année 2023, juste derrière « Indiana Jones et le Cadran du Destin ». Le film a bien sûr cartonné en Chine, avec 60,67 millions d’entrées…

Deux suites prévues

Résumer le scénario est difficile - un défaut récurrent des superproductions chinoises qui multiplient les personnages et les sous-intrigues. Il y a un super méchant, le prince Yin Shou, bientôt roi de la dynastie Shang, un démon-renard qui prend les traits d’une femme, des fils-otages envoyés par les vassaux du roi, un demi-dieu envoyé sur Terre, des créatures magiques, des scènes épiques tous les quarts d’heure,...


Lire la suite sur ParisMatch