Publicité

Aya Nakamura : victime de chantage à la sex-tape, la chanteuse saisit la justice

Devenue en l'espace de seulement quelques années l'une des nouvelles grandes figures de la scène musicale française, Aya Nakamura a connu quelques démêlés avec la justice. La chanteuse a notamment été convoquée devant le tribunal de Bobigny le jeudi 26 janvier 2023, dans le cadre d'une affaire de violences conjugales réciproques avec son ancien compagnon et producteur, Vladimir Boudnikoff. Pour rappel, le couple fut placé en garde à vue pour des faits de violence sur conjoint le 6 août 2022, à la suite d'une violente dispute. Samedi 4 février 2023, Aya Nakamura était de retour en Une de l'actualité judiciaire pour une toute autre affaire. En effet, le JDD a révélé ce jour-là que la musicienne avait porté plainte le mardi 24 janvier 2023 au commissariat de Chelles, situé en Seine-et-Marne, car elle était victime d’un chantage à la sex-tape. Le parquet de Meaux a ensuite révélé le même jour au Parisien l'ouverture d'une enquête à ce sujet.

Ce fameux chantage aurait débuté juste après le cambriolage de la résidence d'Aya Nakamura, située en banlieue parisienne, survenu le mardi 27 décembre 2022. Un homme aurait contacté la chanteuse afin de lui réclamer la somme de 250.000 euros, pour ne pas dévoiler certaines de ses vidéos intimes. Au cours de ce fameux cambriolage, les voleurs auraient dérobé un butin avoisinant les 200.000 euros chez la musicienne. Parmi les objets volés, on peut notamment citer des vêtements de luxe, de l'argent liquide, mais aussi deux tablettes tactiles, dans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite