Publicité

Béance vaginale : causes, traitements et solutions

Avoir l'impression que sa vulve est en permanence ouverte, que la muqueuse du vagin frotte contre les sous-vêtements, souffrir d'incontinence aux gaz dans cette région là de notre anatomie... C'est tout à fait possible, et cela porte un nom : la béance vaginale, qui va souvent de pair avec la béance vulvaire. Le gynécologue obstétricien, spécialisé en uro-gynécologie et en troubles fonctionnels intimes, Hichem Bensmail, explique d'où cela vient, et comment le prendre en charge.

"On parle de béance vulvo-vaginale lorsqu'une patiente à l'impression de ressentir un relâchement à cet endroit, et que sa vulve reste ouverte en permanence. Sont souvent décrites des sensations de gêne, d'irritation au quotidien", commence le médecin. "Il est compliqué d'avoir des statistiques sur la question car beaucoup de femmes en souffrent sans en parler", note-t-il. Du côté des symptômes, il précise que la béance vulvo-vaginale ne provoque en général pas de douleur à proprement parler. "Mais comme la zone de la muqueuse est plus exposée, du fait de l'ouverture plus importante, une gêne s'installe", remarque-t-il. Cela dit, l'étendue du trouble du point de vue anatomique n'est pas corrélé au ressenti de la patiente : "certaines patientes ont un relâchement mais pas de répercussions au quotidien, d'autres ont une atteinte anatomique modérée mais une gêne importante..."

Pour celles qui consultent parce qu'elles en souffrent, outre l'aspect désagréable des frottements, des sensations diminuées lors (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite