Bagage à main, Airtag… Les conseils des pros pour récupérer ses bagages dans un aéroport débordé

© Jonas Walzberg/picture alliance/Getty Images

Alors que nombre de voyageurs ne retrouvent pas leurs bagages une fois descendus de leur avion, les pros donnent leurs conseils pour éviter cette situation... Qui risque de durer.

« Airmaggedon » continue. Cet été, les aéroports ont du mal à faire face au retour des touristes : les annulations de vols se multiplient, les grèves s’enchaînent, et les valises se perdent. Le 8 juillet, environ 20 000 bagages jonchaient le sol de l’aéroport Charles de Gaulle. Une situation constatée dans nombre d’aérogares, et qui pousse les passagers à prendre leurs précautions. Certains glissent des Airtags, des dispositifs de traçage vendus chez Apple, dans leurs affaires pour les localiser en cas de perte, comme le rapporte « Bloomberg ».

Lire aussi >> Pourquoi on nous demande de présenter sa carte d’embarquement quand on achète à l’aéroport

A l’aéroport de Francfort, deux conseils plus ou moins incongrus ont été donnés. Thomas Kirner, un porte-parole de l’établissement, a demandé aux passagers d’opter pour des bagages colorés. « Beaucoup de personnes voyagent avec des valises à roulettes noires, ce qui rend leur identification très chronophage », a-t-il déploré d’après le « Guardian ». Il a aussi demandé aux voyageurs d’ajouter des étiquettes sur leurs bagages. Attention toutefois à ne pas y renseigner son adresse, car si ce dernier est perdu, cela pourrait représenter un danger.

Mieux vaut un bagage cabine

D’autres préfèrent tout simplement prendre leurs valises avec eux en cabine. C’est d’ailleurs ce que préconise l’entreprise Swissport, prestataire de services des aéroports européens, qui a dû...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles