Publicité

"Ils nous baladent comme des pantins" : la grosse colère d'Amandine Pellissard contre l’Éducation nationale

Depuis quelques jours, Amandine Pellissard - qui avait déjà la tête ailleurs à la suite de la naissance de manière prématurée de sa fille Maéna - est préoccupée par un gros cafouillage émanant de l’Éducation nationale, à quelques jours de la rentrée des classes. Et pour cause, ce mardi 29 août 2023, c'est sur Instagram qu'elle avait confié que son fils Léo rencontrait un gros problème, malgré lui. Contrairement à ses petits camarades, l’adolescent était toujours dans le flou concernant son futur lycée, alors que la rentrée officielle est fixée au 4 septembre en France. "Comme on a changé de département en fin d'année scolaire, j'ai fait une demande d'affectation dans un établissement public de l'Hérault. Les formulaires étaient téléchargeables à partir du 29 juin, donc le 29 juin, j'ai téléchargé le formulaire, j'ai joint les documents demandés et j'ai tout envoyé" disait-elle, pour prouver qu’elle avait fait sa part du contrat comme il le fallait.

“Léo n’a pas de lycée”

Sans nouvelles de la part de l’administration, Amandine Pellissard avait alors tenté de les joindre par tous les moyens avant qu’on lui dise que le dossier de son fils sera étudié lors d’une commission qui devait avoir lieu le 29 août. Finalement, le vendredi 1er août 2023, les pires craintes d’Amandine Pellissard se sont confirmées : son fils Léo n’a été affecté à aucun lycée. : “Donc voilà, le truc lunaire… On ne pensait pas...

Lire la suite