Bella Hadid sur sa santé mentale : « J'ai connu suffisamment de dépressions et d'épuisement »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mardi, Bella Hadid s’est confiée sur sa santé mentale auprès de ses 47 millions d’abonnés Instagram.

« Je t’aime et j’aime tes mots. Cela me fait me sentir un peu moins seule et c’est pourquoi j’aimerais poster ceci. » Mardi 9 novembre, c’est sur sa page Instagram que Bella Hadid a choisi de livrer un message fort auprès de ses 47 millions d’abonnés. Partageant le même ressenti que Willow Smith, qui évoque ses insécurités dans un extrait de vidéo, le top de 25 ans se confie à son tour sur sa santé mentale. Sa volonté ? Diffuser un message d’espoir au plus grand nombre. « Les réseaux sociaux ne sont pas réels. Pour tous ceux qui luttent, rappelez-vous de cela s’il vous plaît. Vous n’êtes pas seuls », débute-t-elle en partageant une série de clichés d’elle en larmes. « L’auto-assistance et la maladie mentale/le déséquilibre chimique ne sont pas linéaires. C’est presque comme une montagne russe d’obstacles… Il y a des hauts et des bas. Mais je veux que vous sachiez qu’il y a toujours de la lumière au bout du tunnel, et que les montagnes russes finissent par s’arrêter à un moment donné. »

« Il m’a fallu beaucoup de temps »

Elle poursuit en évoquant sa propre expérience avec la santé mentale. « Il m’a fallu beaucoup de temps pour m’en convaincre, mais j’ai eu suffisamment de dépression et d’épuisement pour savoir que si vous travaillez suffisamment dur sur vous-même, en passant du temps seul pour comprendre vos traumatismes, leurs déclencheurs, vos joies et votre routine, vous serez toujours...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Bella Hadid : qui est son nouveau compagnon Marc Kalman ?

 A lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles