Ces blocages à lever pour une sexualité épanouie selon une psychanalyste

·1 min de lecture

La vie intime n’est pas toujours aussi simple qu’on le souhaiterait. Et des obstacles, souvent inconscients, viennent parfois la perturber. Le point avec Catherine Grangeard*, psychanalyste, psychologue et psychosociologue.

En fonction de son histoire, de son passé et de son quotidien, chacun va réagir différemment et à des degrés divers. Mais quand la sexualité est polluée par un ou plusieurs blocages, il est indispensable, selon la spécialiste, d’en prendre conscience pour mieux commencer à les résoudre : « Lorsque l’on a réfléchi sur la nature de ses difficultés, lorsque l’on sait pourquoi ça bloque, on a déjà parcouru une partie du chemin. Mais comme il s’agit souvent de freins enfouis au plus profond de soi, s’en débarrasser nécessite parfois de faire appel à un psychanalyste. »

Faut pas rêver

Et dans la série des raisons qui vont affecter la sexualité, Catherine Grangeard estime en premier qu’il faut arrêter de rêver et d’imaginer que sa ou son partenaire va changer, qu’un idéal existe et qu’il est atteignable.

« Dans un couple, la position psychique de chacun dépend d’éléments préexistants à la rencontre entre deux individus. On ne peut pas radicalement modifier la personnalité et le comportement de l’autre, faire en sorte qu’il soit tel qu’on le souhaiterait », explique-t-elle.

Alors, quand l’un des deux s’estime lésé sur le plan intime, plutôt que d’essayer d’en parler ensemble, histoire d’avancer et de surmonter ces différences, ce sont de petites remarques perfides qui risquent de fuser et d’envenimer la situation. Les phrases du type « Tu n’es pas assez libérée » ou « Pourquoi...

Lire la suite sur Femina.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles