Epilation définitive, laquelle choisir ?

Même si l'été est encore bien loin devant nous, il faut déjà repenser à l'épreuve de l'épilation ! Et plus précisément aux différentes techniques d'épilation définitive. S'étalant sur plusieurs séances, et étant incompatibles avec les expositions solaires, les deux saisons idéales pour y avoir recours restent l'automne et l'hiver. Laser, lumière pulsée ou électrolyse, avant de vous lancer, faites le point sur leurs différences et choisissez celle qui vous correspond le plus !

1. L'épilation au laser
Cette méthode d'épilation définitive quasi-indolore se fait sur 6 à 8 séances et possède plusieurs avantages. Elle est durable, rapide, hygiénique et efficace. Mais elle ne convient malheureusement pas à tous les types de peaux et de poils. Le principe du laser étant de cibler les zones sombres (les poils) pour les détruire, il se révèle inefficace sur une peau noire ou mate ou sur des poils blonds ou blancs qu'il ne peut plus repérer. Mais si vous avez la peau blanche et les poils foncés, le laser reste la meilleure solution.

2. L'épilation à la lumière pulsée
On la dit aussi efficace que le laser, et moins chère. Indolore, l'épilation à la lumière pulsée permet d'éliminer les poils en 8 séances grâce à une lumière intense que l'on appelle aussi Flash, qui brûle le bulbe du poil. Tout comme le laser elle est plus efficace lorsqu'il y a une nette différence de couleur entre les poils et la peau. Elle est donc idéale pour les peaux claires aux poils foncés. Toutefois, elle n'est pas tout à fait définitive... Quelques petites retouches sont à prévoir tous les trois ans.

3. L'épilation à l'électrolyse
Pratiquée par des professionnels de la beauté et de la santé (esthéticiennes et dermatologues), cette méthode d'épilation définitive consiste à détruire les poils grâce à une décharge électrique envoyée dans leur follicule par l'intermédiaire d'une fine aiguille. A la différence du laser et de la lumière pulsée, elle convient à tous les types de peaux et de poils. Très efficace lorsqu'elle est bien réalisée, les poils ont très peu de chance de repousser. Par contre, elle est relativement longue (les poils sont traités un à un) et peut-être douloureuse sur certaines zones sensibles.

N.B. Quelle que soit la technique qui vous semble la plus appropriée, n'oubliez pas d'en parler à votre dermatologue, qui sera plus à même de vous conseiller !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles