Publicité

Blois : Chloé, frappée par son ancien compagnon en décembre, conservera des « séquelles définitives »

La jeune femme de 24 ans, battue violemment par son ancien compagnon en décembre dernier à Blois, est sortie du coma. L’expertise médicale affirme qu’elle aura des séquelles à vie. Quelques heures avant son agression, elle avait tenté de porter plainte en vain.

Son histoire révoltante avait une fois de plus alerté sur le manque de prise en charge des femmes victimes de violences. Battue par son ancien compagnon quelques heures à peine après avoir été renvoyée du commissariat de Blois, la jeune Chloé est finalement sortie du coma. Selon les médecins, le résultat est sans appel : elle gardera des « séquelles définitives », notamment une cécité à un œil, selon les informations du parquet.

>> Lire aussi :  « Violences machistes : l'immense déni des auteurs mis à jour dans une enquête »

L’expertise médicale de la jeune femme de 24 ans fait état de « lésions hémorragiques cérébrales » vraisemblablement en « lien direct et certain » avec les faits du 13 décembre 2022, selon la procureure de la République de Blois. « Actuellement, le pronostic vital de la jeune femme n’est plus engagé », a-t-elle précisé.

Un pronostic neurologique « sombre » et des séquelles graves

Toutefois, le « pronostic neurologique demeure sombre avec des séquelles définitives parmi lesquelles une cécité de l’œil droit, des troubles cognitifs et à minima des troubles locomoteurs ». Toutes ces conséquences sur sa santé constituent « une infirmité permanente », selon la magistrate. Même si la jeune femme est apparemment consciente et qu’elle paraît comprendre les questions qu’on lui pose, elle ne répond pas toujours « de façon adaptée », a-t-elle ajouté.

Un...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi