Voici le 'blush draping', le nouveau contouring qui assure une bonne mine en hiver malgré le port du masque

Cynthia Lahoma
·1 min de lecture

Porter du blush sous un masque semble paradoxal. Voici le blush draping, un contouring réalisé à l’aide d’un blush pour un effet bonne mine visible malgré tout.

Au fil des années, le contouring est devenu une tendance maquillage des plus communes. Connue depuis des décennies, elle a littéralement gagné ses lettres de noblesse avec Kim Kardashian. L’approche consiste à sculpter le visage grâce au maquillage, en jouant sur des zones d’ombres et de lumières. Il n’est pas toujours aisé de savoir doser et placer avec justesse les nuances foncées et claires sur les contours du visage. Après le contouring à l'autobronzant, voici une autre alternative nommée le blush draping, aussi connue sous le nom de contouring au blush. Inventée dans les années 70 par le maquilleur de la chanteuse Cher, cette technique vintage refait surface en 2020. Initialement appelée « color glow » que l’on peut traduire par « éclat de couleur », la méthode consiste à n’utiliser que du blush pour façonner le visage, sublimer sa structure et gagner en bonne mine. Les visages des icônes des 70’s étaient littéralement surchargés de rose flashy, afin de creuser les joues et mettre en valeur les pommettes de manière électrique. En 2020 le blush draping prend une forme beaucoup plus subtile.

Le blush draping en détails

Make up artists, influenceuses et influenceurs ont d’ores et déjà adopté le blush draping et le font renaître sur à coups de posts Instagram inspirants. Lorsque l’on suit cette technique de maquillage, les préceptes enseignés sont bousculés. Oubliés le traditionnel usage du blush sur la...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi