Boire 2 tasses de café filtre par jour pourrait réduire le risque de diabète de type 2 de 60 %

Certaines substances présentes dans le café permettent de lutter contre l'inflammation. [Photo: Getty]

Boire seulement deux tasses de café filtre par jour pourrait réduire le risque de diabète de type 2 à hauteur de 60 %, d’après la recherche.

Des scientifiques de l'université de technologie de Chalmers à Gothenburg se sont penchés sur les biomarqueurs du café bouilli et du café filtre présents dans le sang de plus de 800 personnes.

Ils ont constaté que les personnes qui possédaient plus de marqueurs associés au café filtre étaient moins susceptibles de développer la maladie au cours des sept années suivantes, ce qui n’était pas le cas avec le café bouilli.

Le café contient des substances réputées aider à décomposer la graisse et cibler l'inflammation.

Il peut également être riche en diterpènes, des molécules qui ont un impact négatif sur le métabolisme du sucre. Les diterpènes pourraient être pris au piège dans les filtres.

Le café bouilli est généralement préparé en chauffant un mélange d’eau et de grains grossièrement moulus, ont expliqué les scientifiques dans la revue Journal of Internal Medicine.

Le café filtre est préparé à base de grains finement moulus qui sont ensuite placés dans un filtre avant que l'eau ne passe à travers.

Les études sur le café et la santé enregistrent généralement la consommation par l’intermédiaire de questionnaires alimentaires qui ne précisent pas nécessairement la méthode de préparation.

Pour en savoir plus, les scientifiques ont donc étudié les participants du Västerbotten Intervention Programme âgés de 40 à 60 ans. Ils ont récupéré des échantillons sanguins qui ont été congelés.

Les scientifiques ont sélectionné 421 participants qui avaient commencé à souffrir de diabète de type 2 environ sept ans après le début de l'étude et les ont appariés à 421 participants de « contrôle » en bonne santé.

Les échantillons sanguins d’origine ont ensuite été décongelés et analysés afin d’identifier les biomarqueurs du café.

Le sang de 149 « paires » de participants diabétiques et sains supplémentaires a également été examiné.

Les résultats ont révélé 24 et 32 biomarqueurs sanguins associés au café bouilli et au café filtre, respectivement.

Les scientifiques ont trouvé une corrélation inverse entre les biomarqueurs du café filtre et le diabète de type 2.

« Nos résultats indiquent clairement que le café filtre a un effet positif sur la réduction du risque de diabète de type 2, ce qui n’est pas le cas pour le café bouilli », a déclaré l'auteur de l'étude, le professeur Rikard Landberg.

2 à 3 tasses de café filtre par jour réduisait le risque de 60 %, ce qui n’était pas le cas lorsque la consommation était inférieure à 1 tasse.

Le café bouilli s'est avéré n'avoir aucun effet, et les diterpènes seraient en cause, d’après les scientifiques.

« Lorsque vous filtrez le café, les diterpènes sont pris au piège dans le filtre », explique le professeur R. Landberg.

« Cela permet ainsi de profiter des bienfaits sur la santé des nombreuses autres molécules présentes. En quantités modérées, la caféine a également des effets positifs sur la santé ».

Les scientifiques pensent que l'espresso, préparé sans filtre, pourrait avoir un impact similaire au café bouilli.

Idem pour le café préparé à l’aide de cafetières à piston.

On ignore encore si le café instantané est davantage associé au café filtre ou au café bouilli, ont-ils précisé.

Alexandra Thompson