Botriomycome (granulome pyogénique) : symptômes et traitement de cette tumeur inflammatoire

Il ne s’agit pas d’une tumeur cancéreuse, et sa prise en charge est la plupart du temps efficace, même s’il existe un risque de récidive. Focus sur une affection dermatologique bénigne, ses symptômes et ses traitements.

Le terme « botriomycome » n’est pas correct d’un point de vue médical, car il laisse penser qu’il s’agit d’une infection. Les médecins préfèrent les termes « granulome pyogénique » ou « hémangiome capillaire lobulaire ». Ce nodule peut également être nommé « granulome gravidique » quand il apparaît au cours de la grossesse. Le granulome pyogène est une prolifération de vaisseaux sanguins capillaires de la peau et de la bouche, qui a tendance à saigner au moindre contact. Selon le site néo-zélandais DermNet NZ, ces nodules cutanés surviennent dans la majorité des cas chez les enfants vers l’âge de 6 ans, les adolescents et les jeunes adultes ; cependant, ils peuvent se développer tout au long de la vie. Ils sont notamment assez fréquents chez les femmes enceintes.

Si l’on prend en considération toutes leurs formes, leur prévalence est plus importante chez les hommes que chez les femmes. Sauf pour les granulomes pyogéniques buccaux, dont le taux est plus important chez la femme que chez l’homme, en raison notamment de la prise prolongée de contraceptifs par voie orale. L’origine géographique n’a pas d’incidence sur la fréquence du granulome pyogénique. Les granulomes pyogéniques sont la plupart du temps localisés sur les mains, les doigts, les bras, le visage, le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles