Brigitte Macron angoissée : « Je sais que tout peut arriver »

©Shootpix/ABACA

Depuis quelques jours, Brigitte Macron est au cœur de nombreuses discussions. La Première dame, qui a lancé hier la nouvelle opération Pièces Jaunes, a répondu à quelques questions des lecteurs du « Parisien ».

Au cours de cet entretien avec les lecteurs du « Parisien », qui a eu lieu le 10 janvier, Brigitte Macron a abordé différents sujets. Parmi eux, le 19 janvier prochain, où aura lieu la première journée de grève nationale contre la réforme des retraites. Un texte qui est loin de faire l’unanimité et de convenir aux organisations syndicales. À ce sujet,l’épouse du président de la République s’est confiée : « Je suis angoissée mais j’ai confiance dans les Français (…) Je sais que tout peut arriver, j’ai bien cela en tête à tout moment. »

Cette mobilisation peut devenir un conflit social du niveau des gilets jaunes. À l’époque, un épouvantail à l’effigie d’Emmanuel Macron avait été brûlé puis décapité lors d’un mouvement à Angoulême en décembre 2018. Un événement que la Première dame qualifie comme son « pire souvenir », en précisant : « J’ai ressenti une peine infinie. Aussi pour ceux qui ont fait ça. Est-ce qu’ils se rendent compte de jusqu’où ils sont allés ? »

Brigitte Macron encourage le retour de l’uniforme à l’école

Le Rassemblement National dépose une proposition de loi à l’Assemblée nationale aujourd’hui, à propos du port de l’uniforme scolaire. L’idée fait évidemment débat et Brigitte Macron a donc été invitée à donner son opinion sur le sujet. Elle explique : « J’ai porté l’uniforme comme élève (…) Quinze ans de jupette bleu marine, pull bleu marine… Et je...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi