Publicité

"Brimades, humiliations répétées" : Marlène Jobert raconte sa scolarité difficile à son arrivée en France

À 83 ans, Marlène Jobert a accepté de revenir sur son histoire dans les colonnes de Paris Match, jeudi 4 avril 2024. La comédienne, qui avait décidé de mettre un terme à sa carrière à l'âge de 44 ans pour se consacrer à l'écriture, est arrivée en France lorsqu'elle avait dix ans. "Je suis née en Algérie et je suis arrivée en France à 10 ans. Mon père, militaire de carrière, a été muté à Dijon. J’ai vécu cette arrivée en France de manière traumatique", s'est-elle souvenue dans un premier temps, encore très marquée par ce changement radical dans sa vie. "En plus de l’arrachement à mon école, j’ai été affectée dans une classe de sixième d’un niveau supérieur au mien. Alors que j’étais jusqu’alors considérée comme une bonne élève, je me suis retrouvée soudainement en queue de classe et à faire l’objet, une année durant, de brimades et d’humiliations répétées de la part des élèves et des professeurs", a-t-elle ajouté. Durant des années, Marlène Jobert a gardé des séquelles de cette première année en France.

En effet, la romancière a expliqué qu'elle avait toujours ressenti un manque d'assurance et "un sentiment d’illégitimité". C'est sans doute son passé douloureux qui lui a permis de toujours garder les pieds sur terre, même lorsqu'elle a connu le succès dans les années 1970-1980, en tournant avec les plus grands réalisateurs comme Jean-Luc Godard, Claude Chabrol ou encore Michel Audiard. Durant toute sa vie, Marlène Jobert a dû faire face à quelques drames comme le terrible accident (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite