Publicité

Bronchiolite : apprendre à prévenir la maladie chez les bébés

Cette infection respiratoire tant redoutée chez les petits n'épargne pas les adultes. S'il n'existe pas de traitement curatif, il y a du nouveau pour mieux protéger les bébés.

L'épidémie de bronchiolite de l'hiver 2022-2023 s'est révélée d'une grande ampleur chez les enfants de moins de 2 ans. Ainsi, 73 262 passages aux urgences ont été recensés par Santé publique France et 26 104 hospitalisations en ont découlé. Des chiffres deux fois plus élevés qu'habituellement. Dans ce contexte, le nirsevimab (Beyfortus), un médicament préventif pour les tout-petits, arrive à point nommé sur le marché français. Disponible depuis le 15 septembre dernier, « il contient des anticorps qui vont neutraliser le virus respiratoire syncytial (VRS), le plus fréquemment responsable de l'infection, explique le Pr Ralph Epaud, chef de service de pédiatrie à l'hôpital intercommunal de Créteil.

À découvrir également : Contre la bronchiolite, un nouveau traitement préventif disponible pour protéger les nouveau-nés

L'enfant peut être contaminé, mais il ne développera pas de forme sévère de la maladie. Une seule injection sufft pour assurer une protection pendant six mois, le temps pour le bébé de pouvoir fabriquer ses propres anticorps avant la prochaine épidémie ». Beyfortus est proposé aux parents de tous les enfants nés depuis février 2023. Il existe en deux dosages (50 mg pour les moins de 5 kilos et 100 mg pour les plus de 5 kilos). Il peut être administré avant la sortie de la maternité ou, plus tard, par un médecin de ville. Le produit, véritable avancée médicale, est particulièrement bien...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi