Les célibataires seraient de plus en plus radins, mais pourquoi ?

©Istock / BartekSzewczyk

D’après l’Insee, l’inflation en France a dépassé les 5 % en mai dernier. Un phénomène qui préoccupe les Français notamment les célibataires qui seraient très impactés par la crise. Cela se ferait même ressentir sur les premières rencontres. En effet, les célibataires seraient de plus en plus radins. Ils revoient ainsi leur budget à la baisse et misent sur des rendez-vous galants à faible coût. Décryptage.

Les prix à la consommation ont augmenté de 5,8 % sur un an d’après l’Insee. Pâtes, œufs, huile… De nombreux produits sont touchés par la hausse des prix. Si l’inflation se fait ressentir lors des courses quotidiennes, elle impacterait également les rencontres amoureuses. En effet, une récente étude réalisée par l’application de dating The Inner Circle indique que les célibataires feraient de plus en plus attention à leurs dépenses notamment lors du premier rendez-vous.

À lire aussi >> Célibataires : l’injonction à être en couple impacte la santé mentale

Les rendez-vous galants de plus en plus onéreux ?

La hausse des prix impacte le plus grand nombre d’entre nous. Les célibataires n’échappent pas à la règle et revoient leur budget à la baisse. Ils optent désormais pour des rendez-vous à faible coût.

Quelques verres au bar, un cinéma et un bon restaurant : un premier date peut rapidement coûter cher. En 2017, une étude britannique avait estimé que la dépense moyenne pour un rendez-vous galant au Royaume-Uni était de 129£, soit plus de 150 €, explique « The Guardian ». Face à l’inflation, les choses auraient depuis bien changé. C’est d’ailleurs ce qu’affirme une nouvelle étude réalisée par l’application de rencontre The Inner Circle et relayée par « Stylist » : « L’inflation signifie que 41 % des célibataires deviennent plus pointilleux sur les endroits où ils vont et ce qu’ils font lors de leurs...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Kim Kardashian célibataire : pourquoi s’est-elle séparée de Pete Davidson ?

A lire aussi