César 2023 : cette décision radicale prise pour toute personne accusée de "faits de violence"

Pierre Villard / Pool / Bestimage

C'est une décision historique et radicale. Le lundi 2 janvier 2023, dans un communiqué de presse, l'Académie des César a décidé d'écarter de la prochaine cérémonie 2023, toutes les personnes accusées de "faits de violence". Ce sera le cas de Sofiane Bennacer, le jeune acteur du film Les Amandiers, mis en examen pour viols. "Par respect pour les victimes (même présumées en cas de mise en examen ou de condamnation non définitive), il a été décidé de ne pas mettre en lumière des personnes qui seraient mises en cause par la justice pour des faits de violence". De ce fait, les nominés mis en examen pour violence ou encore pour des délits à caractère sexuel, ne seront pas conviés pour la cérémonie organisée le 25 février 2023. "Cette mise en retrait exclura également toute prise de parole 'au nom de cette personne' lors de ces mêmes événements - y compris si un César devait lui être attribué à l'issue du second tour de vote", poursuit l'Académie.

Les différents dossiers en justice ont ainsi poussé la direction des César à prendre cette décision et à modifier le règlement "face à l'ampleur et la complexité de ces questions, d'un point de vue moral et juridique". Le 17 novembre 2022, dix-huit directeurs de casting devaient se pencher sur le cas de Sofiane Bennacer. Nos confrères du Parisien rappelaient dans un article du 22 novembre 2022 que les cinéastes étaient très perplexes quant à sa présence à la cérémonie. En effet en octobre 2022, il a été mis en examen pour viols et violences (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite