C’est miraculeux : un nanosatellite que tout le monde croyait perdu a été retrouvé

PicSat
PicSat

Quatre ans après sa disparition, un nanosatellite français a redonné signe de vie. PicSat n’est pas mort. Et il y a peut-être une chance de le relancer.

Il y a des détections qui tiennent du petit miracle. Ce qu’il vient de se passer avec le nanosatellite français PicSat relève d’une chance inouïe. Alors que l’on pensait avoir perdu cet engin pour toujours, il y a quatre ans, un signal de sa part a été reçu le 22 juin 2022. Et déjà, d’aucuns se disent qu’il pourrait enfin accomplir la mission pour laquelle il était destiné.

C’est LESIA Astro qui a annoncé la bonne nouvelle sur Twitter. PicSat « vient de renvoyer un signal après quatre et demi de silence radio ». Depuis cette date, « on se croyait perdu, promis à se désintégrer dans l’atmosphère terrestre en silence ». Mais l’engin est bien actif et sûrement bien plus opérationnel qu’on ne le croit. Un diagnostic de sa santé est d’ores et déjà planifié.

C’est une nouvelle inespérée pour LESIA — le Laboratoire d’Études Spatiales et d’Instrumentation en Astrophysique Physique solaire, Planétologie, Physique stellaire, Plasma, Haute Résolution Angulaire. Le message a eu droit aux applaudissements du Centre national d’études spatiales, qui est en quelque sorte la Nasa française.

Ce qui est encore plus remarquable, c’est que des particuliers étaient toujours à l’écoute. « PicSat est réveillé !

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles