Camilla Parker Bowles : ses rares confidences sur son mariage avec le prince Charles

©Lock Stephen/I-Images/ABACA

À l’occasion de son 75e anniversaire en juillet prochain, Camilla Parker Bowles a donné un entretien à l’édition britannique de « Vogue ».

Le 9 avril 2005, Camilla Parker Bowles disait « oui » au prince Charles. Si ce mariage n’a d'abord pas été accepté par la famille royale ni par les Britanniques, la duchesse de Cornouailles s’est longtemps attelée à redorer son image. Dans une interview accordée à l’édition britannique de « Vogue », à l’occasion de son anniversaire en juillet prochain, Camilla Parker Bowles s’est confiée sur sa relation avec le fils de la reine Elisabeth II. Elle a évoqué sa vie personnelle et professionnelle, et notamment la difficulté à trouver du temps pour son mari, en parallèle de toutes leurs obligations royales.

Lire aussi >> Mariage royal : le prince Charles et Camille Parker Bowles, les amants terribles

« Vous vous asseyez simplement et vous êtes ensemble »

« Ce n’est pas facile parfois, mais nous essayons toujours d’avoir un moment dans la journée où nous nous retrouvons », a déclaré la duchesse de Cornouailles au magazine. Elle a, malgré tout, fait savoir qu’ils essayaient de « s'asseoir ensemble pour prendre une tasse de thé et discuter de la journée. ». Elle a également souligné que lorsqu’ils ont un peu de temps, les moments durant lesquels ils se retrouvent sont « agréables ».

« Vous savez, quand nous nous déplaçons, la chose la plus agréable est que nous nous asseyons et nous lisons nos livres dans un coin différent de la même pièce », a-t-elle expliqué. « C’est très relaxant parce que vous savez que vous...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Le discours du trône devant le Parlement britannique lu pour la première fois par le prince Charles

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles