Camille Cerf : "J’ai pleuré en voyant mes photos sans retouches la première fois. Je ne pensais pas que j’avais autant de cellulite"

·8 min de lecture

Élue Miss France en 2015, toujours engagée au sein du comité Miss France aux côtés de Sylvie Tellier, Camille Cerf fait partie des reines de beauté emblématiques de ces dernières années. À l'occasion de son anniversaire, ce jeudi 9 décembre 2021, elle a raconté ses souvenirs d'enfance et de jeunesse à Émilie Broussouloux pour Yahoo (Retrouvez l'intégralité de l'interview en bas de page).

6 ans après son élection en tant que Miss France, Camille Cerf n'a pas beaucoup changé. Naturelle à l'époque où elle portait l'écharpe et la couronne, elle a conservé son attitude simple et décomplexée, et ce ne sont pas les années qui défilent qui vont y changer quoi que ce soit. Invitée face à Emilie Broussouloux chez Yahoo pour son anniversaire, elle l'affirme : "J'ai 27 ans, ça fait bizarre de le dire. Quand je disais aux gens que j'avais 26 ans, ils me disaient : "Ah, tu es jeune !". À 27 ans, ils commencent à te demander : "Qu'est-ce que tu as fait de ta vie ?". Je trouve que c'est dur d'y répondre, au final, parce que je ne me sens pas si différente de quand j'avais 20 ans."

Un anniversaire partagé

Ce jeudi 9 décembre, l'ancienne Miss France célèbre son 27e anniversaire, et elle ne sera pas seule : "Pour mes 27 ans, je vais être avec ma sœur jumelle. C'est vraiment primordial pour moi d'être avec elle aujourd'hui." Chaque année, c'est un rituel : elle retrouve sa jumelle... Sauf cas de force majeure, comme cela a été le cas en 2017 pour le tournage de l'émission de télé-réalité The Island : "J'ai fêté mon pire anniversaire sur The Island. C'était horrible. Personne ne l'a fêté parce qu'on ne savait même plus quel jour on était. On a mangé un poisson, ils ont chanté, c'était cool. Mais j'étais au bout de ma vie. Déjà parce que je n'étais pas avec ma sœur, ma famille était super loin. Ça me fait rire parce que quand tu regardes Koh-Lanta, tu te dis "Ça va, tu peux tenir un mois sans voir ta famille." Mais quand tu es là-bas, tu ne penses qu'à eux."

Si cet anniversaire a été le pire, le meilleur est incontestablement celui qui a suivi son élection, en décembre 2014 : "Je me souviens très bien de mon premier anniversaire en tant que Miss France, puisque j'ai été élue le 6 décembre, trois jours avant mon anniversaire. On l'a fêté à Disneyland Paris. J'ai fait mon retour de Miss France avec tous les shootings officiels dans le parc, et c'était vraiment un bel anniversaire, un beau cadeau de voir toute ma famille super émue. En plus on venait de traverser une période difficile : j'avais perdu mon papa, mon oncle était malade. C'est le moment où j'ai vu tout le monde heureux, tout le monde penser à autre chose. Je pense que c'était mon plus bel anniversaire."

Miss France, une aventure imprévue

Contrairement à plein de jeunes filles, Camille Cerf n'avait jamais rêvé de devenir Miss France. Âgée de 20 ans à l'époque de son titre, elle était alors mannequin, mais déjà lasse de cet univers. "J'avais arrêté parce que ça ne me plaisait plus. J'ai un ami qui m'a dit : "J'ai ma sœur qui bosse pour L'Oréal Nord-Pas-de-Calais et qui a besoin de faire un shooting avec une brune. La mannequin est malade, est-ce que tu peux la remplacer ?" Et en fait, cette femme était une ancienne Miss Nord-Pas-de-Calais, et c'est elle qui m'a proposé de tenter ma chance." Or, dans le monde du mannequinat, participer à Miss France est loin d'être considéré comme une consécration : "À l'époque où j'étais chez Elite et que je n'arrivais pas à maigrir, ou que j'étais trop bronzée, pour rigoler, ils me disaient toujours : "Au pire, si ça ne marche pas, tu pourras toujours faire Miss France." Dans ma tête, si je faisais Miss France, c'est que j'avais vraiment raté le mannequinat et que j'étais devenue un mauvais mannequin."

C'est à cause des remarques sur son physique que la jeune femme a tenu à s'éloigner du mannequinat : "J'étais beaucoup plus maigre que je ne le suis aujourd'hui, à l'époque. Je faisais du 34 pour 1m80, mais on me demandait de maigrir car je faisais 91 de tour de hanche, alors qu'il fallait faire 89. C'est ça qui ne me plaisait pas dans le mannequinat. Je ne voulais pas changer qui je suis juste pour rentrer dans des vêtements. Ils n'ont qu'à faire des vêtements plus grands, et puis c'est tout !" Pour elle, le concours de beauté risquait de lui faire revivre la même chose, mais elle a vite découvert que c'était au final très différent : "Ce qui me plaisait chez les Miss, c'est qu'il y avait moins de critères, et qu'on pouvait parler. Je me suis dit que j'allais être moins jugée sur mon physique, ce qui m'avait beaucoup gênée dans le mannequinat."

"Ça a été très dur au début de me voir sans retouches, j'ai pleuré"

Depuis sa passation de titre, Camille Cerf multiplie les projets. Très engagée au sein du comité Miss France, elle s'engage aussi au côté d'une enseigne qui milite pour l'acceptation de tous les corps. "Je suis très fière du projet Pomm'Poire (une marque de lingerie avec laquelle elle collabore régulièrement, ndlr). Ça fait quatre ans qu'on travaille ensemble, et il y a un beau message derrière. Moi, j'ai toujours souffert des retouches, et là, on essaye vraiment de faire des photos avec des lumières qui soient belles et qui nous mettent en valeur, mais sans retouches."

Pourtant, poser pour des photos non-retouchées a été compliqué pour l'ancienne mannequin : "Ça a été très difficile au début de me voir sans retouches. J'ai un peu pleuré, parce qu'on m'avait tellement montré de photos retouchées que j'avais une vision assez fausse de moi-même. Je ne pensais pas que j'avais des vergetures, que j'avais autant de cellulite. En fait, pendant mon année de Miss France, je me suis vue sous tous les angles, mais je me trouvais bien parce que je correspondais aux critères de beauté, à ce que tout le monde pensait qu'il fallait être. Après mon année, je ne me suis pas vraiment revue pendant longtemps, parce que pour les shootings que je faisais, j'étais retouchée. J'avais vu que j'achetais des pantalons plus grands, mais je n'avais pas conscientisé que mon corps avait changé. Donc le premier shooting Pomm'Poire, ça a été horrible. Mais maintenant, je les aime trop."

De nouveaux projets d'avenir

Sept ans après son règne en tant que Miss France, la Nordiste n'a pas l'impression d'avoir beaucoup changé. "J'ai changé d'appartement, mais je ne vis pas dans une villa incroyable. Je travaille toujours toute seule. Je vois plein de filles qui font mon métier et qui ont des assistants, mais j'aurais l'impression d'être quelqu'un d'autre si j'avais quelqu'un qui travaillait pour moi. Je n'assume pas du tout ce truc. Même de prendre une stagiaire, ça m'angoisse. Pour l'instant, j'essaie déjà de prendre conscience que ce que je fais, c'est un métier, chose que je suis constamment en train d'essayer de prouver à ma famille, à mes amis... C'est pas "juste" faire des photos pour Instagram. Je pense que les réseaux sociaux, ça les dépasse complètement."

"Si j'ai des enfants, ce sera avec lui"

La jeune femme a également "changé de mec". "Plusieurs fois", rigole-t-elle. Depuis le début de l'année, elle est en couple avec le mannequin Théo Fleury, un homme avec qui elle a des envies d'avenir. "Pour l'instant, je n'ai pas trop d'envies de maternité. Si ça doit arriver, je me dis que c'est bon, je suis prête. Mais on n’est pas dans un processus. Avant, ma famille ne m'en parlait jamais, mais quand ma mère nous a vus avec mon chéri, elle m'a dit qu'elle pensait être prête à être grand-mère. Du coup, ça m'a travaillée aussi." Elle n'hésite pas à l'affirmer : "Si j'ai des enfants, ça sera avec lui. Et ce qui est un peu fou, c'est que ça ne fait pas très longtemps que je suis avec lui. Ça fait peut-être 10 mois, maintenant." Un beau projet d'avenir, même si elle compte malgré tout prendre son temps.

"Mon chien, c'est mon fils, je lui offre des cadeaux tout le temps"

En attendant, Camille Cerf peut compter sur l'affection et la tendresse de son "fils", Roméo. "Je lui achète toujours des trucs pour bébé, comme si c'était vraiment un bébé", confesse-t-elle amusée. Avant de raconter une anecdote savoureuse sur le choix du prénom de Roméo, qui se trouve être, coïncidence, l'un des fils de... Sylvie Tellier.

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Camille Cerf ici :

A LIRE AUSSI

>> VOICI : "Je n'osais pas" : Camille Cerf se confie sur sa grande décision qui la stresse énormément

>> La Minute de Camille Cerf

>> Camille Cerf : les conséquences de son accident de la route

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles