Publicité

Camille Combal, papa angoissé : "J'étais stressé de fou à l'idée qu'il ne voit pas"

PARIS, FRANCE - SEPTEMBER 09: TV Host Camille Combal attends the Groupe TF1 : Photocall At Palais De Tokyo on September 09, 2019 in Paris, France. (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images )
Camille Combal, papa angoissé : "J'étais stressé de fou à l'idée qu'il ne voit pas". (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images )

Aux commandes du "Cannes Comedy Show" sur TF1 ce vendredi 6 janvier 2023, Camille Combal savoure sa vie de papa depuis maintenant huit mois. Mais l'hypocondrie de l'animateur l'a souvent poussé à imaginer le pire pour son fils. Il a récemment évoqué les scénarios catastrophe qui se sont déroulés dans sa tête.

Animateur vedette de TF1, Camille Combal a découvert les joies de la paternité en 2022. Sa compagne Marie Treille Stefani a donné naissance à un joli petit garçon, Pio, qui fait le bonheur de ses parents. Très discret au sujet de sa vie privée, le présentateur a accepté de se confier sur sa nouvelle paternité face aux caméras de "3 Darons 1 Café", et c'est avec émotion qu'il parle de ses inquiétudes de jeune papa.

Vidéo. La Minute de Camille Combal

Sa crainte d'être trop vieux pour être père

Camille Combal est devenu papa à 40 ans, un âge peu surprenant du côté des hommes, puisque ces derniers ont tendance à avoir leur premier enfant plus tard que les femmes. Mais pour l'animateur de "Danse avec les Stars", cette paternité "tardive" a été la source d'une certaine impatience, et d'un certain nombre de questions : "J'avais un truc viscéral de 40 ans. C'est pas que t'as l'horloge (biologique, ndlr), c'est que tu t'imagines plus tard. Il va vouloir jouer au foot à 14, 15 ans, déjà, l'âge que je vais avoir... Mon pote, ça va être compliqué."

Pas question d'attendre d'être un âge trop avancé pour avoir des enfants : la star du petit écran voulait être suffisamment en forme pour suivre le rythme de son fils et profiter un maximum de son temps avec lui. D'ailleurs, bien décidé à être paré pour la naissance de son petit garçon, il l'affirme : "Trois mois avant, la chambre était prêt, il y avait le thermomètre pour le bain, les barrières, tout était sécurisé."

Un papa hypocondriaque

Il faut savoir une chose au sujet de Camille Combal : l'animateur est hypocondriaque, et il prend particulièrement soin de sa santé en effectuant des contrôles réguliers. C'est notamment comme cela qu'il a découvert qu'il était né avec une particularité physique, ainsi qu'il l'avait confié aux auditeurs de Virgin Radio en 2018 : "Je vous jure que c’est vrai ! J’ai découvert il y a à peine quatre jours que je suis né avec un seul rein." Alors forcément, la question de l'accouchement de son épouse a été une nouvelle source d'inquiétudes.

"Déjà, la maternité : ma femme voulait à la base accoucher dans une baignoire, chez nous", raconte-t-il. "Apparemment c'est le nouveau truc, à base de tu mets un coup d'eau tiède dans la baignoire, ça part !" Une idée qui n'a pas du tout plu au papa. "J'ai dit 'Mais non ! Et s'il y a un problème ? On ne peut pas !" Résultat, ils ont finalement opté pour l'option maternité : "Ils ont quand même aujourd'hui prévu un circuit médical, et moi ça me rassure un peu le côté médical."

Ses inquiétudes concernant son bébé

Avec sa nature hypocondriaque, forcément, le jeune papa était inquiet à l'idée qu'il arrive quelque chose à son bébé. "Au début, il ne pleurait pas, je me suis dit 'Ça y est, il ne respire pas...'. Je suis tellement un anxieux, je me suis dit direct 'Ok, qu'est-ce qu'il reste, qu'est-ce qui peut arriver ?' Je savais qu'il était en bonne santé, mais je me suis dit : 'Peut-être la cécité ?', il faut toujours que je me cherche un truc, je suis stressé. J'étais stressé de fou à l'idée qu'il ne voit pas." Il faut dire que Camille Combal lui-même souffre d'une maladie génétique : un kératocône. "Mes deux cornées sont convexes, il faut les remplacer par des greffes", avait-il confié à L'Equipe. Un problème qui l'a forcé à faire des changements dans sa vie : "Quand tu es greffé, tu passes un an sans sport pour que ton oeil cicatrise bien. Je me suis aussi engagé à ne pas pratiquer de disciplines extrêmes ou violentes. Quelqu'un m'a donné un morceau de lui, je dois respecter ce geste."

L'animateur, qui confie avoir "chialé comme une merde" à la naissance du petit Pio, avoue avoir fait de belles promesses à son fils, tout en ayant conscience qu'il ne pourrait pas en tenir certaines. "J'étais dans une pièce, tout seul avec lui pendant une heure. Et là c'est le moment où tout se concrétise et tu ne lui dis que des conneries. 'On t'aimera toute notre vie, t'es super, t'es le meilleur, il ne t'arrivera rien...' Alors qu'il va lui arriver plein de galères, forcément !" Mais une chose est sûre : il fera tout son possible pour protéger son enfant et le soutenir au long de sa vie.

Vidéo. Camille Combal révèle ENFIN le prénom de son fils et la remarque qui l'agace quand il en parle

A lire aussi

>> Couple mythique : Camille Combal et Marie Treille Stefani, l'amour en cachette

>> Camille Combal papa : gros désaccord avec sa femme sur l'accouchement qu'elle souhaitait

>> Camille Combal : cette règle qu’il doit respecter avec sa femme