Cancer du col de l’utérus : dépistage, symptômes, traitements, vaccin

Il est possible de réduire le risque de développer un cancer du col de l’utérus en passant des tests de dépistage, et en se faisant vacciner contre l’infection par le HPV. De plus, lorsqu’il est détecté à un stade précoce, les chances de guérison sont plus importantes. Il est donc indispensable de connaître les causes, les symptômes et les moyens de se prémunir contre ce cancer.

Pour bien saisir l’importance de se faire dépister et, si cela est possible, vacciner contre le cancer du col de l’utérus, voici quelques chiffres relatifs à son épidémiologie, livrés par la Ligue contre le cancer dans sa brochure consacrée à cette maladie :

chaque année, en France, plus de 2 800 cas de cancers du col de l’utérus sont diagnostiqués (chiffres de 2017) ;

Il faut faire un peu d’anatomie pour bien comprendre ce qu’est le cancer du col de l’utérus. Le col de l’utérus est la partie inférieure et étroite de l’utérus qui s’ouvre sur le vagin. Lorsqu’il est exposé au papillomavirus humain, le système immunitaire de l’organisme empêche généralement le virus de nuire. Toutefois, le virus peut rester présent dans l’organisme pendant plusieurs années chez certaines personnes, de manière asymptomatique. Une infection par le papillomavirus humain peut en effet entraîner une modification et une croissance des cellules du col de l’utérus, une affection connue sous le nom de dysplasie cervicale, qui est précancéreuse.

Il existe différents types de cancers du col de l’utérus. Selon la clinique Mayo, aux États-Unis, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles