Publicité

Le cancer du sein bientôt détecté sur les doigts ?

Bientôt fini de passer par l’étape inconfortable voire douloureuse de la mammographie pour dépister le cancer du sein ? Des scientifiques de l’Université de Sheffield Hallam au Royaume-Uni ont développé une nouvelle méthode de diagnostic moins invasive. Elle a été testée sur un groupe de 15 femmes atteintes d’un cancer du sein bénin, précoce ou métastatique. Des frottis ont été réalisés sur le bout de leurs doigts : le test de dépistage détecte en effet des biomarqueurs du cancer du sein dans des dépôts de sueur. Leur découverte semble très efficace, puisque les résultats de l’étude montrent une précision de 98 %. Mieux encore, le test ne permet pas seulement de détecter la présence d’un cancer du sein, mais également d’en déterminer le type et le stade.

Dans un communiqué de presse (source 1), la membre de l’équipe de recherche Lynda Wyld, professeur d’oncologie chirurgicale à l’Université de Sheffield et chirurgien oncoplastique à Doncaster Royal Infirmary ne cache pas son enthousiasme. "Cette nouvelle technique est encore à un stade précoce de son développement mais les résultats sont très prometteurs. Nous prévoyons d’entreprendre d’autres recherches pour confirmer ces résultats sur un grand groupe de femmes. La technique présente un grand potentiel à la fois pour le diagnostic et le dépistage du cancer du sein, mais également pour surveiller l’efficacité des traitements tels que la chimiothérapie. Le fait que...

Lire la suite