Publicité

Cancer du sein : certaines femmes devraient se faire dépister dès 40 ans

Le cancer du sein est le plus fréquent chez la femme : selon l'Institut National du Cancer (Inca), il représente "plus du tiers de l'ensemble" des nouveaux cas découverts. Afin de détecter la maladie suffisamment tôt, un dépistage est conseillé tous les deux ans à partir de 50 ans. Alors, faudrait-il avancer l'âge de ces examens pour certaines femmes ? C'est en tout ce que suggère l'American College of Radiology (ACR) dans de nouvelles recommandations publiées le 5 mai dernier.

Tout comme en France, aux États-Unis, le dépistage organisé démarre à partir de 50 ans. Mais la société savante préconise, elle, un dépistage annuel "à partir de 40 ans" pour toutes les personnes qui présentent un "risque moyen" de développer un cancer du sein. Il s'agit par exemple des "femmes noires" ou encore des femmes "appartenant à des minorités".

Une récente étude que nous avions relayée, avançait effectivement que les femmes noires avaient plus de risques de tomber malade avant l'âge de 40 ans que les femmes blanches. Dans un communiqué, les scientifiques indiquent qu'elles ont par exemple un risque "deux fois plus élevé" de souffrir de "tumeurs mammaires aggressives", comme le cancer du sein dit triple négatif. Elles sont également plus sujettes à deux "mutations génétiques" appelées BRCA1 et BRCA2.

Les patientes "à haut risque", et notamment celles qui ont un "risque génétique accru" (comme les porteuses du gêne BRCA1), sont invitées à effectuer une "surveillance par imagerie par résonance magnétique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite