CaraMail, MSN... il y a 20 ans, la drague faisait son apparition sur Internet

·1 min de lecture

« Salut ! ASV ? » En 2001, la drague en ligne faisait son apparition et bousculait les codes de la séduction.  

Avant Tinder, Bumble et les autres applications de drague, on faisait des rencontres sur CaraMail et MSN. Brut. nous offre un retour en 2001 chez Jérôme, un étudiant Rennais adepte de la drague en ligne.   

« Age, sexe, ville », ce sont les informations qui comptent sur CaraMail, un site de discussion en ligne héritier du Minitel rose. Sous un pseudo aguicheur, Jérôme, 20 ans, discute avec des filles de sa région. Le site compte 25 000 utilisateurs dont une quarantaine de jeunes femmes à Rennes. Mais derrière ces profils se cachent parfois « de jeunes adolescents pré-pubères et boutonneux qui se font mousser derrière leur écran ».  

Lire aussi >> Un an de crise sanitaire : le grand chambardement des appli de rencontre

L’ancêtre de Tinder 

« Internet, c’est facile, on peut s’inventer une vie. » Oui, mais pour attirer l’attention d’une prétendante, il faut redoubler de créativité, comme sur Tinder. « Ma technique c’est de prendre un pseudo un peu sympa. On essaie d’être spirituel, on s’adapte à la personne en face de soi, explique le jeune homme, qui concède tout de même : Ça ne remplace pas les efforts de séduction qu’on doit produire pour construire quelque chose de réel ». 

Devenu un peu accro à ce jeu de séduction, Jérôme a déjà rencontré une quinzaine d’utilisatrices de CaraMail dans la vraie vie. Mais le courant ne passait pas aussi bien que sur le chat, d’autant que l’étudiant est difficile....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles