Publicité

Cataracte : quels sont les facteurs de risques et peut-on la prévenir ?

On parle de cataracte lorsque le cristallin, une lentille située dans l'œil, s’opacifie. Sa prévalence est élevée, de l’ordre de 57 sur 1.000, si on considère les personnes âgées de plus de 65 ans. Il s’agit d’un phénomène naturel, qui augmente avec l’âge. Il existe toutefois de rares cas de cataractes chez l’enfant, avec généralement un seul œil atteint.

Pour bien comprendre ce qu’est la cataracte, un rappel anatomique est nécessaire. “Le cristallin est une lentille transparente, biconvexe, localisée à 3 ou 4 mm de la cornée et arrimée sur les muscles ciliaires situés sur la paroi interne de l'œil”, explique le Dr Stéphanie Zwillinger, chirurgien ophtalmologiste. Il fait en quelque sorte une séparation entre la chambre antérieure et la chambre postérieure de l'œil. Ce cristallin est en croissance permanente tout au long de la vie. “Il commence à perdre ses propriétés de déformabilité dès l’âge de 30 ans. Puis, vers 42-45 ans, il ne parvient plus à assurer la focalisation des rayons lors de la vision de près. C’est la presbytie”, détaille la spécialiste. Enfin, sa translucidité commence à disparaître et il s’opacifie : c’est la cataracte.

La cataracte est une maladie silencieuse qui entraîne une baisse progressive de la vision. “Elle arrive tout doucement et évolue sans douleur ni inconfort. Il est donc fréquent que les patients ne s’en rendent pas compte et que la cataracte soit découverte fortuitement. Par exemple, lorsque malgré une bonne correction on constate que l’acuité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite