Certaines personnes optent pour des injections cutanées afin de lutter contre le “text-neck”

Certaines personnes optent pour des injections pour lutter contre le text-neck [Photo: Getty]

Nous avons tous été avertis à propos du text-neck. Nous sommes nombreux à souffrir d’articulations et de muscles douloureux et d’une mauvaise posture, et tout ça à cause des nombreuses heures passées à consulter nos comptes Instagram.

Mais, il ne s’agit pas de l’unique impact sur le corps lié à notre dépendance aux technologies portables. Non.

En effet, le temps que nous passons à nous tordre le cou pour regarder nos téléphones pourrait également entraîner le vieillissement prématuré de notre peau, à l’origine de rides et d’une peau plus flasque, alors que nous avions des petits cous bien lisses autrefois. Oh !

Au lieu d’appliquer davantage de produit hydratant sur la zone, certaines personnes ont décidé de prendre des mesures plus draconiennes afin de garder une nuque bien jeune : les injections.

Dr Mervyn Patterson, fondateur de Woodford Medical, affirme ainsi constater une augmentation du nombre de patients qui optent pour des injections dans le cou pour combattre les signes de vieillissement dans cette zone.

“Je ne pense pas que le problème soit de plus en plus fréquent, je pense surtout que les gens sont davantage au fait des différentes options non chirurgicales désormais disponibles pour traiter la zone”, explique-t-il.

D’après Dr Patterson, les injections cutanées représentent une bonne solution, car elles sont efficaces pour renforcer la mâchoire et dissimuler l’affaissement des bajoues.

“Au niveau du bas du visage, les injections cutanées permettent d’avoir un menton plus fort et mieux soutenu, et une meilleure projection. L’apparence du bas du visage est plus belle lorsque cela est accompagné d’injections dans la zone juste en face et derrière les bajoues le long de la mâchoire”, confie-t-il.

D’autres soins cosmétiques permettent de lutter contre les effets du text-neck.

“Le soin Nefertiti Botox cible le muscle platysma afin de le détendre et permet de mieux définir la mâchoire tout en donnant au cou un look plus lisse et cylindrique”, confie le Dr Patterson.

“Incorporer régulièrement des injections de Botox dans ce muscle contribue vraiment au maintien d’une apparence jeune du cou sur le long terme”.

“La procédure ‘Lipodissolve’ est une autre option non chirurgicale capable d’améliorer l’apparence du cou et de la mâchoire”, continue-t-il.“De petites injections d’une enzyme qui permet de dissoudre la graisse permettent de réduire les petites poches de graisse au niveau des bajoues et sous le menton”.

Trop de tech entraîne le vieillissement prématuré de nos cous [Photo: Getty]

Mais, tous les soins cosmétiques entraînent leurs lots de risques : gonflements, bleus, infections, et il est donc essentiel de choisir un médecin expérimenté qui travaille dans un environnement clinique propre.

“Les effets secondaires des injections cutanées sont minimes lorsque vous travaillez avec un expert”, confie le Dr Patterson.

“Il est possible d’avoir des bleus, mais c’est plus rare lorsque le médecin utilise une canule au lieu d’une aiguille. Les canules sont des appareils délicats à embouts doux qui entrent délicatement sous la peau sans endommager les structures inférieures, comme les vaisseaux sanguins”.

Dr Patterson confie qu’il est préférable de ne pas en faire trop d’un coup, comme c’est généralement le cas avec les soins esthétiques non chirurgicaux, et encourage ainsi l’approche du “moins, c’est mieux”.

“Effectuer de nombreux soins risque d’être à l’origine d’un excès de produit et d’attirer l’attention sur les changements. Une injection efficace doit vous permettre d’être plus belle, tout en restant vous-même”.

Il faut toutefois éviter les exercices du visage qui incluent le cou.

“Aucune preuve n’indique que les exercices du cou ont un effet anti-vieillissement”, explique Dr Patterson. “En réalité, un développement excessif du muscle platysma, le muscle du cou qui ressort quand vous prononcez la lettre ‘e’ (en anglais), stimule la traction inférieure et extérieure de la mâchoire”.

Vous pensez peut-être devoir choisir entre dire adieu à votre dépendance à Instagram ou prendre rendez-vous pour des injections afin d’éviter le text-neck… Mais ne craignez rien, car il existe d’autres manières moins invasives pour combattre ce phénomène, d’après le Dr Patterson.

“De nombreux soins de raffermissement de la peau sont actuellement disponibles sur le marché, et suivre des procédures régulières, comme le raffermissement de la peau par fréquences radio, permet de raffermir la peau et d’encourager le maintien du bas du visage et de la nuque”, confie-t-il.

Une nouvelle étude a découvert que les britanniques étaient tellement accros à leurs portables qu’ils passaient un jour par semaine en ligne et consultaient leurs smartphones toutes les 12 minutes environ.

Deux tiers confient que l’accès à internet est essentiel, et deux personnes sur cinq vérifient leur téléphone moins de cinq minutes après le réveil.

En fait, il serait peut-être temps de ralentir un peu au lieu d’avoir à envisager les injections cutanées.

Marie Claire Dorking