Certains parents semblent avoir du mal à mettre du temps de côté pour le sexe : voici quelques solutions

Les relations sexuelles des couples qui ont des enfants durent en moyenne deux minutes et 15 secondes. [Photo: Getty]

Tout le monde sait parfaitement que devenir parent n’est pas toujours compatible avec une vie sexuelle épanouie. Un nouveau sondage suggère même que la situation est peut-être pire qu’on ne le pensait, et que certains couples ne passeraient que quelques minutes au lit.

D’après le sondage réalisé par le site pour parents ChannelMum, les relations sexuelles des couples qui ont des enfants durent en moyenne deux minutes et 15 secondes, et un couple sur 12 confie même que leurs sessions durent moins d’une minute.

71 % des parents confiaient avoir des rapports “rapides” afin d’entretenir la flamme et ne pas se laisser dépasser par l’arrivée des enfants.

Sans surprise, trois quarts des couples interrogés admettaient avoir des rapports moins fréquents depuis qu’ils étaient parents, mais tout n’était pas noir non plus. Environ 47 % des pères affirmaient que leur vie sexuelle n’avait jamais été aussi géniale, contre seulement 29 % des mamans.

Cathy Ranson, rédactrice pour ChannelMum.com, a confié à Yahoo Style UK : “Nous n’évoquons pas suffisamment les rapports sexuels lorsque nous devenons parent, c’est pourquoi nous avons mené l’enquête afin de déterminer ce qui est tendance, ce qui ne l’est pas, et ce que nous pouvons faire à ce sujet”.

“La bonne nouvelle, c’est que la plupart des parents parviennent à entretenir la flamme. La moitié des papas affirment ainsi qu’ils préfèrent leur nouvelle vie amoureuse, et un sur six confient être déçus”.

“Cependant, les mamans n’obtiennent pas tout ce qu’elles souhaitent, et un tiers confient que leurs rapports sexuels empirent après l’arrivée des enfants. Les mamans s’inquiètent car elles pensent au manque de temps, au stress professionnel, à leur rôle de maman, aux tâches ménagères et aux défis à surmonter pour se sentir comblée”.

Cathy a partagé ses conseils pour celles et ceux qui souhaitent profiter de meilleurs rapports sexuels même après l’arrivée des enfants.

  1. Prévoyez vos rapports à l’avance. Les emplois du temps de toute la famille sont généralement fixés à l’avance, alors n’oubliez pas d’intégrer votre propre satisfaction dans le lot. Mettez du temps de côté, ne serait-ce qu’une fois par mois, afin d’être ensemble.
  2. N’oubliez pas que le sexe sera différent d’avant et que les rapports n’ont pas besoin d’être parfaits. L’important, c’est que vous vous amusiez et profitiez.
  3. Le corps change après une grossesse, et ce qui fonctionnait avant ne fonctionnera pas forcément aujourd’hui. Ne soyez pas trop durs envers vous-mêmes et trouvez le temps de rechercher ce que vous aimez.
  4. Les portes verrouillées sont vos amies. Mettez un verrou sur la porte de votre chambre à coucher ou tentez le coup dans la salle de bain, où vous ne devriez pas être dérangés.
  5. Profitez de petites sorties. Réveillez la passion qui sommeille en vous, et essayez de vous remémorer le bon vieux temps.
  6. Demandez à un grand-parent ou à un membre de la famille de surveiller vos enfants si ces derniers sont suffisamment grands. Vous pourrez ainsi profiter de rapports plus libres, tout en faisant la grasse mat’ le lendemain ! Jackpot !
  7. Besoin d’aide ? Utilisez des sex toys, du lubrifiant ou de la pornographie. Tout le monde le fait, même si peu de personnes ne l’admettent !

Elle a également partagé les positions préférées des participants du sondage pour des petites sessions “rapides”, alors tentez les positions suivantes :

  • La levrette – 58 %
  • Le missionnaire – 53 %
  • La position 99 – 24 %
  • La position du chevauchement – la femme sur le dessus, face à l’homme – 23 %
  • La position de l’“aigle” – la femme est allongée, et l’homme est agenouillé et tient les jambes de la femme en l’air – 16 %
  • Debout, le partenaire derrière – 13 %
  • La position du “crapaud” – la femme enroule ses jambes autour de l’homme, et les deux amants sont allongés – 9 %

Francesca Specter