Publicité

Certains traits de personnalité « positifs » peuvent réduire le risque de démence, découvrez lesquels

Le verre est-il à moitié vide ou à moitié plein ? La façon dont vous répondez à cette question pourrait révéler votre risque de présenter une démence plus tard. Car selon une étude, les personnes ayant des traits de personnalité « positifs » sont moins susceptibles de recevoir un diagnostic de démence, notamment de maladie d’Alzheimer, que celles ayant des traits névrotiques ou négatifs. Les scientifiques pensent que cela est dû au fait qu’elles s’adaptent mieux et « contournent » les déficiences mentales à mesure qu’elles vieillissent.

Connaissez-vous les « big five », ces fameux « cinq grands » traits de personnalité que sont l'extraversion (ou extroversion), agréabilité, l'ouverture à l’expérience, l'esprit consciencieux et le narcissisme (névrosisme) ? Ils sont utilisés notamment dans le cadre de nombreuses études dont l’objet est d’établir de possibles corrélations entre ces derniers et la survenue de certains problèmes de santé à l’instar du stress chronique. Dernièrement, une étude publiée par des chercheurs de l'Université Northwestern et de l'Université de Californie évoque un possible lien avec la démence, terme générique qui désigne un ensemble de symptômes qui touchent les fonctions cérébrales. Les chercheurs ont ainsi découvert que les personnes présentant des traits de personnalité tels que l'esprit consciencieux, l'extraversion et l'affect positif sont moins susceptibles de recevoir un diagnostic de démence que celles atteintes de névrosisme et d'affect négatif. La différence n’était pas liée à des dommages physiques aux tissus cérébraux observés chez les patients atteints mais plutôt à la manière dont certains traits de personnalité aident à faire face aux déficiences liées à la démence.

Des études antérieures ont déjà tenté d'établir des corrélations entre les traits de personnalité et la démence, mais il s'agissait pour la plupart de petites cohortes représentant des populations spécifiques, comme le fait...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi