Ces acteurs LGBTQIA+ ne veulent plus jouer de rôles hétérosexuels

Laetitia Reboulleau
·4 min de lecture

La question des représentations à l'écran est toujours sujet à débat. En théorie, un acteur ou une actrice devrait pouvoir jouer n'importe quel rôle, mais la communauté LGBTQIA+ en a assez de se voir représenter à l'écran par des personnes cis et hétéros. Résultat : des comédiens et comédiennes gays, bi et lesbiennes ne veulent plus se glisser dans la peau de personnages hétérosexuels.

Ce dimanche 8 novembre, alors que le monde entier se réjouissait de la défaite de Donald Trump aux élections américaines, Wentworth Miller prenait la parole sur les réseaux sociaux. Il ne donnera jamais suite à son personnage dans Prison Break, et il a une très bonne raison pour cela. Une raison qui n'a rien à voir avec le succès de la série qui l'a fait connaître du grand public.

Le besoin de donner de la visibilité aux personnages queer

Dans le post Instagram qui explique son départ de la saga carcérale, l’acteur l'affirme : s'il ne se glissera plus dans la peau de Michael Scoffield, c'est parce qu'il ne veut plus jouer de personnages hétérosexuels à l'écran : "Leur histoire a déjà été racontée, encore et encore", précise-t-il. Sa volonté est claire : il souhaite mettre son talent au service de personnages issus de la communauté LGBTQIA+. Car si même les représentations sont plus nombreuses ces dernières années, les personnages portés sur grand et petit écran restent majoritairement hétérosexuels et cisgenres, et ce de façon écrasante.

Wentworth Miller n'est d'ailleurs pas le premier comédien à décider de se consacrer davantage à des personnages queer. En 2014, déjà, l'actrice Ellen Page profitait de son coming out pour évoquer sa volonté de jouer davantage de rôles de lesbiennes. Depuis, elle s'est d'ailleurs efforcée d'avancer dans cette direction, et l'a encore une fois affirmé lors du Festival International du Film de Toronto : "Je serais ravie si je ne pouvais jouer que des personnages queer à l'avenir."

Les personnages queer doivent-ils automatiquement être joués par des acteurs et actrices queer ?

La question est sujette à débat. En 2018, Scarlett Johansson a été vivement critiquée après avoir accepté de jouer le rôle d'un homme trans sur grand écran, et a finalement décidé de renoncer à ce personnage. Par le passé, de Jared Leto à Eddie Redmayne en passant par Heath Ledger et Cate Blanchett, on ne compte plus les acteurs et actrices cis et hétérosexuel·le·s qui ont été récompensés pour avoir interprété des personnages gay ou transexuels. Mais une interrogation est toutefois de plus en plus présente : pourquoi ces rôles ne sont-ils pas directement confiés à des personnes concernées ?

À l'occasion de la ClexaCon de Londres en 2018, Jamie Clayton, comédienne trans vue dans la série Sense8 a évoqué le sujet avec intelligence : "En tant qu'actrice, je veux avoir les mêmes opportunités que mes pairs de jouer n'importe quel personnage, donc je ne dirais jamais à un acteur de ne pas jouer tel ou tel rôle. Le problème, c'est qu'en tant que personne trans, on ne me donne pas les mêmes opportunités qu'à une personne cis. Je n'ai pas le droit d'auditionner pour certains rôles, et si je le fait, il faut automatiquement avoir une ‘discussion’ avec la production pour savoir ce que le public va en penser."

La star comprend donc la lassitude et la frustration des artistes issu·e·s de la communauté LGBTQIA+ : "On ne nous donne pas les mêmes opportunités qu'aux personnes cis et hétéros, et quand un film donne de la visibilité aux personnes queer, la majorité de ces rôles sont attribués à des personnes cis et hétéros malgré tout..." Alors, forcément, entre le manque de représentation et le manque d'opportunités, dans une industrie où l'homophobie et la transphobie sont loin d'être de l'histoire ancienne, il n'est pas étonnant de voir les concerné·e·s biens décidés à faire changer les choses.

A LIRE AUSSI

> Johnny Depp écarté de la saga Animaux Fantastiques, le spin-off de Harry Potter

> Social Distance, Good Doctor, This is Us... Les séries parlent du coronavirus, et ça fait mal au cœur

> Grey's Anatomy : que devient Justin Chambers depuis qu'il a quitté la série ?