Journée mondiale de l'endométriose : ces stars engagées contre la maladie

Après la semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose, qui s'est déroulée du 8 au 15 mars dernier, ce 28 mars 2021 se tenait la journée mondiale de l'endométriose. Si cette maladie commence de plus en plus à faire parler d'elle, le grand public est loin de connaître tous les tenants et les aboutissants de cette pathologie. D'où l'importance des stars qui se mobilisent et utilisent leurs plateformes pour évoquer le combat des personnes concernées.

"Avoir mal pendant ses règles, c'est normal". Cette phrase, des centaines de personnes l'ont entendue dans la bouche de leurs parents, leur médecin, leurs amies, au point que dans l'imaginaire collectif, c'est devenu une réalité. Pourtant, si ressentir un certain inconfort pendant ses menstruations est normal, les douleurs violentes, elles, ne le sont pas. Elles peuvent au contraire être un signe qui doit alerter sur la possibilité d'une endométriose.

Une mobilisation nécessaire de la part des stars

Il y a quelques jours, à l'occasion de la semaine européenne de prévention et d'information sur l'endométriose, plusieurs personnalités ont accepté de se mobiliser au côté de l'association Info-endométriose et de France Télévisions. Anna Mouglalis, Camille Chamoux, Julie Gayet et plusieurs autres personnalités ont accepté de donner de la voix au nom de toutes les personnes qui souffrent d'endométriose, dans des spots télévisés diffusés à des heures de grande écoute. Ces femmes très connues du grand public ne sont pas les seules à avoir pris la parole pour évoquer cette maladie. Des témoignages forts qui ont un rôle essentiel de prévention et d'information.

A LIRE AUSSI

> L'endométriose, la maladie du silence

> Endométriose : une maladie aux conséquences parfois dévastatrices, selon une étude

> "Mademoiselle, vous avez une endométriose" : Julie Gayet témoigne dans un spot télévisé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles