Publicité

"C'est une question de pudeur" : ce qu'Olivier Delacroix refuse de montrer dans ses émissions

Depuis 2011, Olivier Delacroix se fait le confident d'hommes et de femmes, d'anonymes et de personnalités, aux parcours difficiles, particuliers et inspirants. Son émission Dans les yeux d'Olivier, qui est récemment revenue sur France 2 pour une douzième saison, revendique un ton bienveillant, sans voyeurisme ni pathos, alors que les sujets abordés – notamment les violences conjugales – donnent lieu à des séquences souvent bouleversantes. Auprès de Télé 7 jours, paru lundi 15 janvier 2024 en kiosques, l'animateur de 59 ans s'est confié sur son rôle dans le magazine et sur sa capacité à prendre du recul pour ne pas être submergé par l'émotion. "J'arrive à faire la part des choses, car j'ai moi-même vécu des épreuves. L'épreuve est un accélérateur de maturité", a-t-il expliqué à nos confrères, lui qui connaît la douleur du deuil pour avoir perdu son fils de deux mois d'une malformation cardiaque et son père, peintre en bâtiment devenu chef d'entreprise, qui s'est donné la mort.

L'occasion pour Olivier Delacroix de révéler ce qu'il refuse de montrer dans ses émissions. "On ne voit jamais ou rarement des gens pleurer. C'est une question de pudeur. Dans le film sur l'agriculture, il y a le témoignage d'une femme dont le mari s'est suicidé dans les mêmes conditions que mon père. Cela m'a bouleversé et on a beaucoup pleuré. Mais quel est l'intérêt de me voir pleurer ? Les silences me paraissent plus importants", a-t-il expliqué, en référence à un numéro de Dans les yeux d'Olivier qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite