Cette influenceuse body-positive veut que vous profitiez d’un "été tout en cellulite"

(Image via Instagram/@getfitjules)

L’été approche, ce qui signifie pour nous que les mots “saison des bikinis” et “retrouver son bikini body” sont de plus présents chaque jour. Heureusement, la bloggeuse body-positive Jules (ou @getfitjules) nous propose une approche bien plus rationnelle.

“Pourquoi avons-nous aussi peur des bourrelets ?”, a-t-elle récemment demandé dans une publication Instagram. “Nous les laissons trop souvent nous dire comment nous devons nous sentir. Nous les laissons décider des vêtements que nous portons. Nous les laissons décider de notre niveau de gêne pendant les étés chauds que nous passons en pantalon. Nous les cachons car nous avons peur que les gens les voient et nous jugent.”

“Nous les cachons parce que c’est ce que l’on nous a appris à faire”, a-t-elle écrit.


“Je suis tellement heureuse que beaucoup d’entre vous, jolies femmes, aient choisi d’avoir un #ététoutencellulite avec moi”, a-t-elle ajouté. “Nous méritons de porter ce que nous voulons et de ne pas souffrir de la chaleur à cause de notre peur d’être jugées.”

Alors que la saison chaude voit le nombre d’adhérentes aux salles de gym augmenter, le soutien à “l’été tout en cellulite” de Julie prend également de l’ampleur. En moins d’une semaine, sa publication a déjà reçu des milliers de J’aime et de commentaires.

“Tu m’as fait ma journée”, a commenté une internaute. “J’ai toujours lutté contre ça, c’est la partie la plus cachée de mon corps. Elle me fait détester les miroirs, et peu importe le poids et l’exercice que je fais, elle ne part pas. Ça fait toujours du bien de savoir que l’on n’est pas seule.”

“Oui, qu’elles soient minces ou non, toutes les femmes matures et naturelles que je connais ont de la cellulite, et j’ai appris à accepter et à aimer la mienne car elle fait partie de moi”, a écrit une autre internaute.

L’été est une période difficile pour les personnes qui ont des problèmes avec leur image corporelle, mais heureusement, grâce aux mouvements qui prônent la confiance en soi et qui luttent contre les stéréotypes saisonniers, de plus en plus de personnes apprennent à aimer leur corps tel qu’il est.

Jessica Ankomah

Yahoo Canada Style