Cette nouvelle série de photos positives sur le corps est encourageante

La positivité du corps est en plein essor aujourd’hui. Ce matin, nous avons rapporté la campagne Women’s Equality Party’s visant à booster la diversité durant la fashion week de Londres en encourageant les designers à utiliser des modèles grande taille. Et il semblerait que le WEP ne soit pas le seul à vouloir faire changer les choses à propos du manque de diversité dans le monde de la mode.

Une nouvelle campagne vise à augmenter la diversité dans l’industrie de la mode. [Photo : Instagram/allwomanproject]

Le All Woman Project est une nouvelle campagne créée par Charli Howard, une mannequin taille 34 à qui l’on avait dit qu’elle était « trop grosse » pour travailler dans la mode, et Clémentine Desseaux, une bloggeuse et mannequin.

En dépit des demandes incessantes faites aux publicitaires et aux magazines pour qu’ils utilisent une plus grande représentation de mannequins reflétant mieux la femme normale, les femmes doivent toujours chercher longtemps avant de trouver une femme ayant leur morphologie sur les panneaux publicitaires, les podiums et les publicités pour la mode. Et Charli et Clémentine en ont marre.

Ces superbes images ont pour but d’aider les femmes de toutes tailles à se sentir mieux représentées dans le monde de la mode. [Photo : Instagram/allwomanproject]

Le duo a décidé de réunir une équipe diversifiée de mannequins afin de les faire poser ensemble pour une série de photos incroyablement encourageantes, pour ne pas dire magnifiques. Photographié par les mannequins et photographes Heather Hazzan et Lily Cummings, le All Woman Project réunit des visages familiers chez les mannequins grande taille comme Iskra Lawrence, Denise Bidot et Barbie Ferreira, ainsi que le top androgyne Elliot Sailors, l’activiste Shivani Persad et la rappeuse Victoria Brito.

L’objectif est simple. Aider toutes les filles, peu importe leurs silhouette, taille, âge ou race à se sentir mieux représentées dans les médias.

« Nous voulons que toutes les jeunes filles qui regardent les magazines de mode y voit une représentation de leur silhouette ou de leur appartenance ethnique, quelque chose que la plupart d’entre nous n’avons pas connu », a expliqué Clémentine à propos de l’idée derrière la campagne.

Les femmes ont partagé ces images sur les réseaux sociaux. [Photo : Instagram/allwomanproject]

Et le message envoyé est important.

« Ce projet a été mis en place parce que nous pensons toutes les deux que les grandes marques peuvent faire preuve de plus de diversité dans leur choix de mannequins et de silhouettes », explique Charli.

« Nous espérons que le All Woman Project va prouver que les mannequins fines et rondes peuvent apparaitre dans les mêmes campagnes, et que c’est beau à voir. Bien que la société nous amène à croire que nos défauts sont honteux, nous espérons prouver que rien n’est moche sur un corps, et nous voulons que les femmes commencent à aimer le leur. Tout le monde mérite d’être représenté dans la mode, et nous espérons que les jeunes filles qui regardent la campagne y verront leur silhouette représentée par un de nos mannequins ».

Le projet encourage tous ceux qui souhaitent rejoindre le mouvement à répondre à l’appel #iamallwoman, qui a débuté aujourd’hui sur clapit, une nouvelle plateforme de réseau social. Elles veulent que les femmes partagent leurs propres photos en utilisant le hashtag #iamallwoman et en taguant @allwomanproject afin de pouvoir leur dire ce qui fait d’elles des femmes.

Les participations les plus « applaudies » auront une chance d’apparaitre sur le site officiel du All Woman Project’s.

Marie-Claire Dorking

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles