Publicité

Chèque énergie : pourquoi 1 million de personnes pourraient en être privées ?

C’est un nouveau coup dur pour le porte-monnaie des Français. Alors que les ménages ont été durement frappés par la hausse brutale du coût de la vie, et plus précisément par l’inflation, voilà désormais que de nombreuses personnes pourraient ne pas toucher d’aides sur l’électricité. Une information difficile à digérer, quand on sait que le gouvernement n’a pas réellement réussi à juguler l’augmentation des prix en supermarché, que le prix moyen du panier de courses des Français est en augmentation, et surtout que le bouclier tarifaire, qui permettait de limiter l’explosion du coût de l’énergie, sera progressivement supprimé après le 1er février 2024. "Près d’un million de bénéficiaires du chèque énergie", qui "remplissent les critères pour l’obtenir", qui pourraient être concernés, selon un communiqué commun publié lundi 5 février 2024 par plusieurs associations (AFOC – CLCV – CNAFAL – CSF - Familles Rurales -UFC - UNAF).

La raison d’un tel couac ? La disparition en 2023 de la taxe d’habitation pour les particuliers, qui servait au gouvernement à déterminer le revenu fiscal et la composition du ménage. Sans cette taxe, il serait plus compliqué de définir le nombre d'occupants dans le logement. Une situation “pas acceptable” pour les associations, qui rappellent que “le montant de ce chèque couvre à peine l’augmentation des taxes imposées par le gouvernement aux tarifs de l’énergie”. Considéré comme une aide précieuse par beaucoup de ménages, le chèque concerne chaque année au moins (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite