Publicité

Champagne : comment bien le choisir ? Les conseils d'un pro pour ne pas se ruiner

Hugues Forget est l’architecte de la cave de la Grande Épicerie de Paris. Ce temple des petits et grands vins (la sélection commence à moins de 10 euros) n’a même pas vingt ans. Une histoire récente au regard de ce magasin d’alimentation parisien qui fêtera ses 100 ans en 2023. La partie consacrée aux pétillants foisonne : plus de 200 références dont 150 champagnes, dont beaucoup de jeunes vignerons à découvrir.

"Le champagne est d’abord un vin, les bulles ne sont qu’un accessoire qui agrémente le plaisir de la dégustation. La réussite de l’élaboration de ce vin dépend du terroir et du geste du vigneron, souligne en préambule Hugues Forget. En dessous de 15 € la bouteille, il est très rare, voire impossible de se régaler. L’explication est d’abord économique." Le kilo de raisin de champagne est le plus cher des vignobles français, autour de 6-7 €. Sachant qu’il faut 1,2 kg de raisin pour fabriquer une bouteille… "Or un champagne est très long à élaborer, ajoute Hugues Forget, il y a l’élevage du vin, l’assemblage des cuves, la mise en bouteille pour la prise de mousse, le repos sur latte pendant au moins 15 mois, puis le dégorgement, avant de boucher la bouteille qui va encore se reposer quelques mois". Aussi chez un vigneron, une bouteille d’un bon champagne est-elle rarement en deçà de 15 à 20 €. Si l’on ajoute 30 % de marge de distribution, cela mène entre 20 et 26 € en magasin.

Il y a trois grandes catégories de champagne. D’abord, les champagnes de vigneron (RM, récoltant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite