Publicité

ChatGPT : l'intelligence artificielle va-t-elle devenir un outil pour tricher à l'école ?

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de ChatGPT, le logiciel d'intelligence artificielle (IA) développé par la start-up californienne OpenAI et disponible en France depuis le 30 novembre 2022. Pourquoi un tel buzz depuis un mois et demi ? C'est essentiellement en réponse à ses performances, notamment en matière de dialogue.

Le logiciel, qui mêle intelligences artificielles générative et conversationnelle, n'est pas seulement capable de produire un texte à partir d'une phrase donnée, mais aussi de répondre à des questions complexes, dans de nombreuses langues, ou en développant du code informatique, par exemple.

ChatGPT : une intelligence artificielle indétectable par les professeurs ?

Ces compétences ont suscité des inquiétudes dans des secteurs variés. Si un pirate informatique pourrait lui demander d'élaborer un code redoutable, ou un malade de découvrir l'origine de ses maux – avec un risque de mauvais diagnostic considérable – les élèves pourraient également y recourir pour leurs devoirs scolaires. Le hic : contrairement au plagiat, favorisé par Internet et auquel les professeurs sont habitués, chaque texte produit par ChatGPT est unique... Ce qui rend beaucoup plus complexe pour les enseignants la détection de son usage par les élèves.

Pour ces derniers, les possibilités offertes par l'intelligence artificielle sont vastes : rédiger une dissertation, résoudre une équation, produire une fiche...

Lire la suite