Publicité

Le chef Eric Frechon quitte le Bristol

Dernier service le 15 avril. Arrivé en 1999 comme chef des cuisines de l’hôtel Bristol, Eric Frechon va rendre son tablier. Ses macaroni farcis à la truffe au foie gras et à l’artichaut, sa poularde en vessie et les truffes qu’il prépare comme personne, ont permis au palace de la rue du Faubourg-Saint-Honoré de décrocher ses trois étoiles en 2009 et à son restaurant d’être à de nombreuses reprises élu meilleure table d’hôtel au monde. Mais à 60 ans, il choisit de s’éclipser par le haut au moment où il est au sommet de son art et de son savoir-faire.

Passé par les cuisines de Taillevent, de la Tour d’Argent ou des Ambassadeurs au Crillon, Frechon va prendre « le temps de vivre et de s’occuper de sa famille » mais également de surveiller avec attention rigueur et exigence les établissements où il a conçu la carte et supervise les menus. De la Brasserie Lazare à Paris à l'Hôtel du Cap-Eden-Roc, de la Petite Plage à Saint-Tropez à la Ferme Saint Amour de Megève, Eric Frechon n'a pas l'intention de se tourner les pouces.

« Il a fait partie de notre famille pendant 25 ans et il a contribué à faire rayonner Le Bristol dans le monde entier. Nous sommes reconnaissants de ce qu’il a accompli, avec une fidélité, une loyauté, une passion et une détermination remarquables. Nous lui souhaitons sincèrement le meilleur pour l’avenir », a déclaré la famille Oetker dans un communiqué ce mardi 27 février.

Une histoire faite de transmission et de partage

L’aventure entre Eric Frechon et ...


Lire la suite sur ParisMatch