Publicité

Le chef de l’Église de scientologie américaine poursuivi dans un procès pour « traite d’êtres humains »

Après avoir échappé aux huissiers 27 fois, David Miscavige a finalement été retrouvé, et est officiellement poursuivi dans le cadre d’un procès pour « traite d’être humains ». Il a désormais 21 jours pour déposer une réponse à cette plainte.

Cela faisait plusieurs mois que le chef de l’Eglise de scientologie passait sous les radars de la justice, rapporte le « Daily mail ». Désormais, il est officiellement poursuivi dans le cadre d’un procès intenté il y a un an par trois anciens membres. La loi de la Floride exige techniquement que les accusés soient personnellement signifiés. Cependant, la juge de l’affaire a déclaré qu'il existe une échappatoire qui permet des substituts pour « les non-résidents et les individus dissimulant leurs allées et venues ».

Trois anciens membres accusent David Miscavige

Elle a reconnu que les avocats adverses avaient déployé des efforts considérables pour signifier à Miscavige, le procès intenté devant le tribunal fédéral de Tampa en avril dernier. Valeska Paris et les époux Gawain et Laura Baxter allèguent qu'ils ont été victimes de la traite vers la Scientologie, lorsqu'ils étaient enfants et forcés de travailler pour peu ou pas de salaire à l'âge adulte.

« Pendant des années, David Miscavige a réussi à échapper à toute responsabilité », selon une déclaration conjointe des avocats John Dominguez et Zahra Dean, qui représentent Paris et les Baxter. « (La) décision rapproche nos clients - qui disent avoir subi des abus inimaginables en Scientologie dans leur enfance et à l'âge adulte - d'un pas de plus vers leur comparution devant le tribunal et l'obtention de justice contre toutes les parties responsables. »

Le porte-parole de la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi