Publicité

Cheveux : cette coiffure d'un autre âge à bannir après 50 ans

Parmi les coiffures à bannir après 50 ans, la permanente avec des bigoudis occupe une bonne place. Cette technique, bien qu'ayant été populaire à une époque, fait vieillir l'apparence plutôt que de la rajeunir.

Les boucles rigides et figées

La permanente avec des bigoudis crée des boucles serrées et souvent rigides. Cette esthétique peut sembler dépassée et peu naturelle après un certain âge. Les boucles figées peuvent ajouter une touche artificielle à la coiffure, ce qui contraste avec l'aspiration à une apparence plus décontractée et sophistiquée souvent associée à la maturité.

Entretien intensif requis

Les permanentes exigent un entretien intensif pour maintenir l'apparence des boucles. Cela peut impliquer l'utilisation fréquente de produits coiffants et de traitements spécifiques pour conserver la forme des boucles. Pour de nombreuses personnes de plus de 50 ans, qui cherchent souvent des coiffures faciles à entretenir, cette exigence supplémentaire peut devenir contraignante.

Impact potentiel sur la qualité des cheveux

La permanente avec des bigoudis peut également avoir un impact sur la qualité des cheveux. Les produits chimiques utilisés dans le processus de permanente peuvent rendre les cheveux plus secs et plus sujets aux dommages. À un âge où la santé capillaire devient une priorité, il est préférable d'opter pour des coiffures qui préservent la vitalité des cheveux.

Options plus flatteuses disponibles

Heureusement, (...)

Lire la suite sur Closer

"La voyante est un peu gênée" : ces mots crus que Jean-Pierre Pernaut a fait parvenir à Nathalie Marquay
Astrologie 2024 : le signe de la Chèvre aura-t-il de la chance cette année ?
"La méthode de l’œuf" : cette pratique très codifiée de Nathalie Marquay pour se défaire du mauvais œil
Régime anti-âge : qu’est-ce-que le bouillon d’os ?
Stéphane Séjourné : ce handicap dont a souffert l’ex de Gabriel Attal